Papa, dis moi …

Papa, dis-moi pourquoi les étoiles scintillent ?

Le soir quand tu regardes le ciel, tu peux y voir plusieurs choses : les étoiles, des planètes et les satellites que l’Homme a envoyé dans l’espace. Dans notre cas, ce sont les étoiles qui nous intéressent. Car quand on les regarde avec plus d’attention, certains étoiles semblent scintiller plus ou moins régulièrement que d’autres et de manière totalement irrégulières. En fait, ce scintillement est dû à notre atmosphère. Je vais t’expliquer. Prenons une étoile. La lumière de celle-ci part dans toutes les directions dont celle de notre Terre. Lorsqu’elle arrive près de la Terre, elle a parcouru une longue ligne droite sauf qu’elle doit affronter notre atmosphère. A cause de certaines turbulences de l’air que ce soient dûes à des variations de température ou de pression, cette ligne droite a désormais quelques petites déviations qui continue jusqu’à notre oeil. Mais pour celui-ci, ces micro-déplacements sont considérées comme si la source de la lumière c’est-à-dire l’étoile se déplaçait elle-même, comme si elle tremblait. Concernant l’importance du clignotement, cela est plus relatif à la distance de l’étoile jusqu’à la Terre : plus l’étoile est proche, plus l’oeil aura capté de rayons lumineux provenant de cette étoile, plus on considérera qu’elle scintille fort.

Ciel étoilé dans les Vosges à La Bresse

Par contre, cela ne concerne pas les planètes. Tout d’abord, parce qu’elle ne produisent pas de lumière, et ne reflètent que celles émises par l’étoile la plus proche. Dans notre système solaire, c’est le Soleil. De plus, les planètes du système solaire sont tellement proches que les rayons reflétés ne sont pas altérés dans leur direction par notre atmosphère.

Source : Wikimedia Commons


Papa, dis-moi pourquoi les avions laissent des traces ?

Certaines fois quand tu te lèves et que tu vas à l’école, tu vois des traces blanches dans le ciel qu’ont laissé des avions sur leur passage. On les appelle des traînées de condensation. Comme je te l’ai expliqué dans l’article sur le manque d’air en altitude, plus on monte en altitude, plus la température est basse. Comme les avions utilisent des moteurs à réaction, la combustion du kérosène, qui est le carburant pour les avions, a pour effet de créer de la vapeur d’eau. Sauf qu’à cette altitude, la vapeur d’eau gèle immédiatement formant ainsi des petites particules de glace. La condition a la création de ces cristaux est qu’il faut que l’atmosphère soit trés humide (100 à 130% de sursaturation), et une température inférieur à -30°C. Si la sursaturation est inférieur à 100%, il n’y aura pas de traînées. Par contre, si elle est supérieure à 130%, un nuage peut se former.

Trainées de condensation laissées par un Boeing 747-400 de Japan Airlines

Mais combien de temps restent cette trainée ? Cela dépend de la météo. Si la météo est au beau fixe, l’air sera plutôt sec, et les cristaux de glace vont s’évaporer rapidement. Par contre, plus l’air est froid et humide et plus les cristaux de glace vont rester longtemps.

Mais est ce que cela pollue ? Non, la condensation se crée à partir d’eau. Des rumeurs aux U.S.A. ont laissé croire que des produits chimique étaient diffusé dans ces traînées. Mais ce sont que des rumeurs infondées scientifiquement. La combustion du kérosène émet des gazs et des particules qui servent de noyau à la condensation comme je l’ai expliqué juste avant.

Source : Wikimedia Commons


Papa, dis-moi depuis quand on porte des bijoux ?

Pour répondre à ta question, je dirais depuis que l’Homme est Homme. Pour cela, il faut remonter à la Préhistoire. Ainsi les plus anciennes traces de bijoux remontent à 75000 ans : c’étaient de simples coquillages percés retrouvés en Afrique du Sud. Dans l’Antiquité, avec l’apparition du métal et tout particulièrement de l’or, les bijoux vont devenir plus raffinés. On en retrouve tout autour de la Méditérannée, en Afrique de l’Ouest et même dans l’actuelle Colombie. L’utilisation des métaux et surtout l’or donne naissance à une nouvelle méthode de conception de bijoux appelée l’orfèvrerie. Déjà à l’époque, le raffinement et le travail des bijoux étaient une preuve de richesse et donc de pouvoir. Avec le Moyen-Âge et la pénurie d’or en Europ, le travail de l’or se perfectionne mais quasiment qu’au service de l’Eglise avec des représentations de la Bible ou de saints. Les perles et les pierres précieuses commencent à agrémenter fortement les bijoux. Pour un nouveau changement dans le monde des bijoux en dehors du style, il faudra attendre l’ère de l’Industrialisation et le XIXè siècle. A cette époque, le port des bijoux se démocratise et rend ainsi accessible des bijoux qui étaient auparavant considéré comme du luxe. Les différents styles du XIXè siècle s’appliquent aux bijoux en passant par l’Art Nouveau (1900 - 1918) et l’Art déco (1919 - 1929). La seconde guerre mondiale va geler l’industrie du bijou, mais l’après-guerre et l’apparition de nouveaux matériaux va relancer la bijouterie qui désormais se divise en trois catégories : la joaillerie pour des pièces uniques avec des matériaux de luxe, la bijouterie fantaisie pour des pièces en série avec des matériaux non nobles comme la bakélite, et la bijouterie artisanale pour des pièces uniques avec toutes sortes de matériaux.

Parure et couronne de la reine Marie-Amélie.

Source : Wikimedia Commons


Papa, dis-moi c'est quoi le parkour ?

Alors… c’est une trés bonne question. Je dirais que le parkour est une autre manière de se déplacer. Quand tu te déplaces dans la rue pour aller dans un autre lieu, tu marches sur le trottoir et tu passes sur les passages piétons. Pour ceux qui font du parkour, ils vont comme toi aller d’un point A à un point B mais d’une manière plus efficace : ils ne vont pas contourner un obstacle, ils vont passer au dessous ou au travers ; ils ne vont faire le tour d’un bloc d’immeubles pour aller dans une autre rue, ils vont escalader l’immeuble. Le parkour a plusieurs noms comme “Free Running” ou “Art du déplacement”. Au final, c’est une nouvelle manière de penser la ville et le mobilier urbain. Evidemment, il faut faire attention car c’est un vrai sport qui demande beaucoup d’entraînements, de dépassement et de connaissances de soi. C’est un sport qui, je trouve, a de belles valeurs comme la tolérance et l’entraide mais aussi la bienveillance et le respect que ce soit envers les autres usagers de la ville ou envers l’environnement que les sportifs vont utiliser pour se déplacer.

Saut entre deux murs par un traceur

Mais d’où vient le mot “parkour” ? En fait, il fait référence au parcours du combattant, qui est une série d’obstacles utilisé par les militaires pour s’entrainer et qu’ils doivent franchir le plus rapidement possible. On y voit évidemment les principes de déplacement, d’efficacité, d’obstacles et de dépassement de soi.

Et d’où vient ce sport ? En fait, il faut remonter dans le temps mais pas trop car c’est dans les années 1990 qu’un certain Daniel Bell invente ce sport aux portes de Paris. Le sport a depuis été démocratisé par de nombreux films comme Yamakasi ou des jeux vidéos comme Mirror’s Edge ou Assassin’s Creed. Dans le monde, ce sport comporte quelques références comme Hit the Road qui transforme ce sport en art avec de superbes images, le Wizzy Gang qui sont un groupe d’amis passionés par ce sport ou la French Freerun Family qui sont des amis devenus des professionels dans ce sport.

Source : Wikimedia Commons


Papa, dis-moi comment les avions volent ?

C’est vrai que c’est une bonne question quand on sait qu’un avion peut peser plusieurs centaines de tonnes. Au premier coup d’oeil, cela peut sembler impossible mais comme on en voit régulièrement dans les airs, c’est qu’il doit y avoir un truc. Je vais t’expliquer ce qu’il se passe grâce à la physique. Chaque objet sur Terre a au moins deux choses : une masse qui se calcule en kilogrammes ou en tonnes et un poids qui est une force qui t’attire vers la Terre. Comme il y a le poids et que l’avion vole, il faut donc une deuxième force inverse au poids qui pousse l’avion hors du sol : on appelle cette force la portance. Mais d’où vient cette force pour un avion ? Cela vient en partie de ses ailes. Quand l’avion est au sol et qu’il avance, l’air commence à passer au dessus et en dessous de l’aile. Mais grâce à la forme profilée de l’aile qui est bombée au dessus et plate en dessous, l’air au dessus de l’aile accélère par rapport à celle d’en dessous. Cela crée une dépression qui créer une force en poussant l’aile par en bas. C’est exactement la même chose qui se passe quand tu passes ta main par la fenêtre en voiture. Tant que l’avion avance, la force de portance permet à l’avion de voler. Pour redescendre, il suffit de faire pivoter un peu les ailes pour que l’air passe en bas plus rapidement qu’en haut pour inverser la force de portance. Pour que l’avion avance, c’est simple : cela utilise la force des réacteurs. Par contre, plus l’avion est gros, plus les réacteurs doivent être puissants et plus ils vont consommer de carburant.

Avion devant un coucher de soleil

Source : Wikimedia Commons

Page 1 sur 36 123102030Dernière page »