Papa, dis moi …

Papa, dis-moi d'où vient le nom de la Vache qui rit ?

Pour la petite histoire de la “Vache qui rit”, il faut remonter à la Grande Histoire. Léon Bel, affineur du fromage Comté de profession, participe à la première Guerre Mondiale. Durant celle-ci, il est affecté à une section de l’Armée appelée le Train qui s’occupe de la logistique et du transport. A cette époque morose, les soldats aiment créer des emblèmes pour chaque sous-section afin de différencier les soldats et les véhicules. L’une des sous-sections nommée “Ravitaillement en Viande Fraîche” se voit offrir par l’illustrateur Benjamin Rabier un emblème : une vache hilare. Cet emblème fût rapidement appelé la “Wachkyrie” afin de se moquer de l’emblème des transports de troupes allemands qui était les Valkyries.

Poster de la Vache qui rit

Voilà pour la Grande Histoire, retournons à la Petite Histoire. La guerre finie, Léon Bel invente un fromage fondue et recherche un nom. Il se remémore alors l’emblème de la sous-section du Train. Il dépose alors en 1921 la marque “La vache qui rit”. Léon Bel rappelle l’illustrateur de la “Wachkyrie” pour redessiner son logo. Ce dernier reprend l’image originale mais Bel lui ajoute sur les conseils de sa femme des boucles d’oreille en forme de boîte de “Vache qui rit”. Depuis cette époque, cette vache rouge n’a pas quitté l’esprit des français : elle a traversé tous les âges. Mais une nouvelle question pour nos chers petites têtes blondent se posent après avoir répondu au pourquoi du nom : Pourquoi la vache qui rit rit ? Une réponse que je rajouterais sans certitude : peut-être parce qu’elle a cent ans cette année et qu’elle fait toujours rire petits et grands.

Source : Wikimedia Commons


Papa, dis-moi pourquoi il y a des perles dans les huîtres ?

Il arrive quelque fois quand quelqu’un mange des huîtres que la personne tombe sur une perle. Mais c’est extrêment rare. Pourquoi est le cas ? L’huître est un mollusque marin dont le corps mou est enfermé entre deux coquilles. Ces coquilles sont une protection créée par le corps mou. Mais comment fait-il pour le créer ? Lorsque le corps mou est dans l’eau, il utilise celle-ci en la filtrant pour récupérer certains éléments qui l’intéressent : les minéraux. Ces derniers combinés entre eux se forment autour de la peau du corps appelé le manteau pour se transformer en carbonate de calcium qui compose principalement les coquilles. Cette coquille permet à l’huître de se protéger des prédateurs.

Une perle en train d’être extraite d’une huître perlière

Mais on parlait de perle, quel est le rapport avec la création de la coquille ? Cela part d’un petit grain de sable. Comme le corps mou aspire de l’eau, et que l’eau de mer peut contenir des grains de sable, le corps mou peut ingérer du sable dans son système de filtrage. Deux cas arrivent : si le grain de sable arrive atterit au niveau du corps mou, celui-ci va le rejeter directement pour se protéger de tout corps étrange. Par contre, si le grain de sable se glissent entre la coquille et le manteau, le grain de sable reste coincé, et c’est de grain de sable coincé que la perle va se former. Car le carbonate de calcium va petit à petit entourer le grain de sable jusqu’à former ce qu’on appelle une perle.

Evidemment, il y a deux types de perles : celle en calcite, comme produisent les huîtres de Bretagne ou d’Arcachon, qui ressemble plus à une petite pierre ; et celle en aragonite, comme produisent les huîtres de Polynésie, qui forment une perle de nacre. La couleur de la perle peut aussi changer en fonction de l’espèce : il y en a des blanches, dorées ou noires.

Source : Wikimedia Commons


Papa, dis-moi pourquoi notre nez coule quand on pleure ?

Quand tu te fais mal ou que tu es triste, il t’arrive de pleurer. Des larmes coulent alors de tes yeux à vitesse variable. Mais tu as aussi quelque chose d’autre qui se déclenche : ton nez se met à couler. Pourquoi cela arrive-t-il ? En fait, il faut rapprocher cela de tes pleures. Quand tu pleures, des larmes coulent, comme je te l’ai déjà dit. Mais ces larmes sont produites par une glande située dans la partie supérieure de l’oeil sous les paupières appelée la glande lacrymale. Elle ne produit normalement que 0,1 ml de larme par heure. Mais lors d’une vive émotion (douleur ou tristesse), sa production va exploser. Cette production de base et permanente permet ainsi de laisser un film hydratant sur l’oeil pour le protéger des poussières. Cette production peut ainsi augmenter dans les endroits secs car le liquide va s’évaporer plus vite.

Larme

La production de larmes va alors soit s’évaporer lors du passage par les yeux, soit se stocker dans le sac lacrymal, située dans le coin interne de l’oeil, qui a une faible capacité de 0,12 ml. Dans ce cas, quand le sac est remplir, les larmes se déversent alors dans le canal lacrymonasal qui relie au nez. Les larmes se mélangent à ce moment au mucus (c’est-à-dire les crottes de nez) et à la poussière, et continuent à couler dans le nez via les narines. Mais comme on l’a dit plus haut, la production de larmes peut exploser lors d’une vive émotion. Les canaux lacrymaux étant limités, les larmes doivent trouver une autre échappatoire que le nez. Vu qu’elles passent par les yeux, les larmes se déversent alors sur les joues dès que les canaux lacrymaux sont saturés. Et voilà, la prochaine fois que tu pleureras, prends un mouchoir et souris à la vie.

Source : Wikimedia Commons


Papa, dis-moi pourquoi il faut voter ?

Je vais essayer de te poser une autre question avant de continuer : Que se passerait-il si personne ne votait ? Si personne ne votait, on serait dirigé par quelqu’un qui ne représenterait pas le peuple en général et pourrait ainsi imposer ses idées (bonnes ou mauvaises) sans que la population du pays n’est rien à redire. La même chose arriverait si uniquement une petite partie de la population pouvait voter, la personne élue ne représenterait que cette partie là. Historiquement, c’est déjà arrivé en France. En 1791, seuls les hommes de plus de 25 ans payant un impôt équivalant à 3 jours de travail avaient le droit de vote. On ne peut pas dire que cela représentait la population en général. Mais l’Histoire a fait changer ça. En 1791, tous les hommes plus de 21 ans peuvent voter. En 1944, les femmes peuvent enfin voter. En 1974, l’âge du droit de vote descend de 21 à 18 ans. A l’heure actuelle, le droit de vote s’applique à toute personne française de plus de 18 ans sans restriction de sexe, d’origine ou de religion, qui n’est pas soumise à une condamnation pénale d’interdiction de vote pendant un temps limité. Cela sous-entend que les prisonniers jouissent du droit de vote.

Urne de vote aux élections présidentielles de 2007

On dit aussi que voter est un devoir car cela représente en quelque sorte une obligation moral au service de la démocratie. Si on ne respecte cette obligation, la démocratie n’a dès lors plus lieu d’être. Donc si on pense que la démocratie est importante, il vaut mieux voter que de ne pas voter afin de donner son avis. Un problème reste : que faire quand aucun des possibilités ne correspond à mes idées ? Depuis 2014, il est possible de voter blanc, c’est-à-dire ne rien mettre dans son enveloppe ou y mettre une feuille blanche. Les votes blancs sont comptés mais n’ont aucun impact sur le vote final.

Via ce devoir de vote, on peut donc voter pour un représentant qui t’intéresse, ou voter blanc pour montrer ton mécontentement ou le manque de représentants.

Source : Wikimedia Commons


Papa, dis-moi qui a inventé les notes de musique ?

Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si : 7 notes de musique qui existent depuis longtemps. Mais qui les a inventé ? Les premières traces historiques d’une écriture musicale datent du XIVè siècle avant Jésus-Christ en Syrie selon les tablettes dites des “Chants Hourites”. Mais la notation est assez relative. Il faudra attendre l’Antiquité pour qu’un premier système basé sur les lettres de l’alphabet (A à G) soit utilisé. Après cela, on retrouve des traces au VIè siècle, puis au début du XIè dans le “Dialogus de musico”. Ce n’est qu’au XIè siècle qu’un moine nommé Guido d’Arezzo a l’idée d’utiliser les syllables d’un hymne liturgique : l’hymne des vêpres de la fête de la Naissance de Saint Jean-Baptiste. Il utilise la première syllabe des premiers vers pour le système dit de solmisation (ut ré mi fa sol la). On remarque que le do et le si n’existent pas encore. A cette époque, ce système s’impose face au système alphabétique sûrement dû au fait que le premier basé sur le latin est souvent utilisé par les moines et que l’Eglise avait une place importante à l’époque. Le “Si” va être ajouté au XVIè siècle en utilisant les deux initiales du dernier vers de l’hymne. Pour le “Do”, il faudra atteindre la fin du XVIè siècle pour que cette note remplace le “Ut” initial. Malheureusement, son origine est inconnu, il se pourrait que cela provienne de la première syllable de “Domine” (Seigneur ou Dieu, en latin). A l’époque actuelle, le système alphabétique est encore utilisé dans les pays anglophones (anglais) et germanophones (allemand). Dans le reste du monde, on utilise le système de solmisation.

Antiphonary (Cod. Cor. 8, folio 102)

Source : Wikimedia Commons

Page 1 sur 34 123102030Dernière page »