Papa, dis moi…

Papa, dis-moi, pourquoi les lettres de l’alphabet sont-elles rangées dans cet ordre là ?

Commençons par vérifier si tu connais bien ton alphabet, connais-tu la comptine de l’alphabet ?

Elle est très simple :

ABCDEFG
HIJKLMNOP
QRS
TUV
WXY et Z
Je connais mon alphabet
Chante avec moi, s’il te plaît

Alors, pourquoi cet ordre des lettres de l’alphabet ?

Tout d’abord, ce sont les lettres utilisées pour écrire, entre autre, le français, c’est ce qu’on appelle l’alphabet latin.

Ce sont 26 lettres, auxquelles, pour le français, il faut ajouter 13 voyelles accentuées, le c « cédille », ainsi que les ligatures du E dans le A, comme par exemple dans le mot supernovae et du E dans le O, comme par exemple, dans le mot cœur. L’alphabet français est donc constitué de 42 lettres, mais il est d’usage de ne tenir compte que des 26 lettres principales.

Un alphabet, vient de alpha et bêta, les deux premières lettres de l’alphabet grec, c’est un ensemble de symboles destiné à représenter plus ou moins précisément les phonèmes (les sons des lettres) d’une langue.

Une phrase contenant toutes les lettres d’un alphabet sont nommés des pangramme. En français, le plus célèbre est « portez ce vieux whisky au juge blond qui fume », il n’utilise qu’une seule fois chaque consonne et constitue un alexandrin. En anglais, il s’agit de « the quick Brown fox jumps over the lazy dog ».

Il existe de nombreux alphabets, depuis 2007, les alphabets latin, grec et cyrillique sont devenus les trois alphabets officiels de l’Union européenne.

L’alphabet latin qui nous permet d’écrire le français est dérivé de l’alphabet grec, lui-même issu de l’alphabet phénicien. Ce dernier suivait un classement basé sur le sens des lettres, c’est à dire un classement sémantique, dans un ordre qui facilitait l’apprentissage. Le A, premier son du mot « aleph » qui signifie bœuf, était suivi du B, premier son du mot « beth » qui signifie maison, car les bœufs étaient autour des maisons à cette époque.

Il existe d’ailleurs des supports visuels servant pour l’enseignement des enfants, très répandus du 15ème au 19ème siècle, c’est ce qu’on appelle les abécédaires. Sous forme de livres, d’affiches ou de broderies, ce sont les premiers textes laissés à la disposition des enfants pour leur apprentissage.

Notre alphabet actuel est quasiment fixe depuis l’invention de l’imprimerie. Avec cette invention aux alentours de 1450 par Johannes Gensfleisch, plus connu sous le nom de Gutenberg, l’alphabet devient une police de caractères.

Source : Wikimedia Commons

Laisser un commentaire

Commentaire :