Papa, dis moi…

Papa, dis-moi, pourquoi on ne voit pas l’air et le vent ?

Comme on l’a déjà vu pour les nuages, la lumière se reflète sur les molécules qui composent ce que l’on regarde. Dans le cas d’eau, de bois ou de pierre, les molécules sont fixes et ne bougent pas. Mais dans le cas d’un gaz comme l’air, cela est très difficile de les voir car les molécules sont libres et en agitation. Et comme elles sont en mouvement, elles reflètent ainsi très mal la lumière. Sur une faible distance, on ne peut pas voir l’air par contre, plus il y a d’air et plus cet air va devenir bleu. Pour vous en rendre compte, regardez le ciel : quelque soit le temps, et dans le cas de présence de lumière donc le jour, le ciel sera composé d’un dégradé de bleus en fonction de la présence de nuages.
Comme je te l’avais expliqué, la lumière qui vient du Soleil est une lumière qui est constitué de toutes les couleurs de l’arc en ciel. En fonction de la longueur d’onde de la couleur, le rayon de lumière sera plus ou moins diffracté en fonction de la molécule rencontré. Ainsi, quand les rayons du Soleil rentrent dans l’atmosphère terrestre ou le ciel, si tu préfères, ils rencontrent toutes les molécules qui composent l’air que nous respirons. La longueur d’onde qui correspond au bleu est diffracté lorsqu’ils rencontrent les atomes et les molécules qui composent l’air. C’est pour cela que l’on peut voir l’air sur de longues distances.
Dans le cadre du vent, c’est le même principe que l’air. Sauf que c’est un mouvement d’air. Et comme les molécules d’air sont en mouvement, elles le sont encore plus lors d’un coup de vent, et donc c’est pour cela que l’on ne voit pas le vent.

Un sacré courant d'air : le vent

Source : Wikimedia Commons

Laisser un commentaire

Commentaire :