Papa, dis moi…

Papa, dis moi, pourquoi les mariés portent leur bague à l’annulaire ?

Tu vois très rapidement que « annulaire » ressemble à « anneau » qui est un synonyme de « bague ». C’est normal, car « annulaire » dérive du mot latin « annulus » qui voulait « bague ». Pour tout savoir, il faut remonter au temps des grecs et des romains. En fait, au 3ème siècle avant Jésus Christ, chez les médecins Grecs, la croyance était que l’annulaire ou le « troisième doigt », comme les Grecs l’appelaient, était relié directement au coeur via une artère, la veine de l’amour ou « vena amoris », en latin. Les grecs portaient donc cet anneau à l’annulaire, en contact direct avec le coeur, pour que l’anneau mis au doigt est encore plus d’importance et pour que l’anneau protège cette veine. Après que les Romains aient conquis les Grecs et que les chrétiens soient arrivés à Rome, la tradition est restée puis s’est trouvée absorbée par la religion chrétienne. Désormais, pendant la cérémonie d’union des mariés, à l’église, le jeune époux, en tenant la main gauche de la future mariée, placait l’anneau d’abord en haut de l’index en disant « Au nom du père », puis continuait vers le majeur en disant « Au nom du fils » et finissait par glisser la bague à l’annulaire en disant « Et du Saint-Esprit, Amen ».

Bague de mariage

L’anneau se porte donc à la main droite dans les pays de croyance chrétienne mais, dans les pays de langue germanique (Suisse, Autriche et Allemagne), l’anneau se porte à la main droite. Cette tradition d’anneau à la main droite est restée uniquement dans les coutumes chrétiennes. Ainsi, chez les orthodoxes, l’alliance est portée à l’annulaire de la main droite. Et, chez les juifs, l’alliance est passée à l’index droit de la jeune épouse. Chez les hindoux, ce n’est pas à la main que l’anneau est portée mais au deuxième orteil du pied.

Source : Wikimedia Commons

Laisser un commentaire

Commentaire :