Papa, dis moi…

Papa, dis-moi, pourquoi les nuages changent-ils de couleur ?

En fait, cela dépend si ils sont content ou pas… Comme d’habitude, je te taquine. Je vais commencer par te dire la couleur « normale » d’un nuage. Celui-ci est composé de toutes petites gouttes d’eau ou de cristaux de glace si il fait plus froid. Contrairement aux molécules d’air qui réfléchissent assez mal la couleur et qui donnent la couleur bleu au ciel, les molécules d’eau des nuages le font très bien et diffusent la lumière dans toutes les directions ce qui donne la couleur blanche au nuage. Quand il fait beau, les nuages sont épais et ressemblent à de gros poufs en coton : ce sont des cumulus (en latin, « amas »). Ils sont alors peu nombreux, et malgré le fait qu’ils absorbent une très faible quantité de lumière, ils paraissent blancs et lumineux. Mais si sa taille augmente beaucoup et que la lumière absorbée est plus importante, ou qu’il se trouve sous un autre nuage qui lui fait de l’ombre, il peut alors paraître foncé. C’est pour cela que même si il fait beau, certains nuages sont gris.
D’autres nuages gris sont plus connus par mauvais temps. Ils sont beaucoup grands, s’étendent sur leurs longueur et largeur et masquent le Soleil : ce sont des stratus (en latin, « étendu »). Quand il pleut, cela veut dire que l’humidité dans le ciel est élevé à tel point que les nuages ont besoin de séparer de l’humidité excédante. Donc le nombre de nuages est important, et ceux-ci sont à différentes altitudes. Le fait que leurs altitudes soient différentes fait que les nuages déjà épais par la quantité d’eau stockée sont rendus encore plus foncés par les autres nuages qui lui cachent la lumière du Soleil et leur en apportent moins. La couleur peut alors aller jusqu’au noir avec des nuages entre 10 et 15 kms de hauteur.

Nuages

Ainsi, si tu vas dans un avion, tous les nuages vus du dessus seront blanc car l’avion et le Soleil se trouvent au-dessus des nuages : les rayons du Soleil ne traversant pas différentes couches de nuages pour arriver à nos yeux ne seront pas alors absorbés et renverront toute la lumière pour donner la couleur blanche. Tout n’est qu’une question de point de vue.

Source : Wikimedia Commons

Commentaires

1. Papa, dis moi… » Papa, dis-moi, pourquoi on ne voit pas l'air et le vent ?, le 20 avril 2015 à 10:01

[…] on l’a déjà vu pour les nuages, la lumière se reflète sur les molécules qui composent ce que l’on regarde. Dans le cas […]

Laisser un commentaire

Commentaire :