Papa, dis moi…

Papa, dis moi, pourquoi il existe des flammes bleues et des flammes jaunes ?

Tu t’es déjà demandé pourquoi la flamme d’une bougie est jaune alors que la flamme de la gazinière est bleue ? Nous, oui. Alors voici quelques éléments de réponse.
D’abord, attention il ne faut pas jouer avec le feu, tu pourrais te blesser ou bien déclencher des incendies, si tu as besoin d’allumer quelque chose veille toujours à demander à un adulte avant.
La flamme est le produit d’une combustion. La combustion est une réaction chimique. Elle nécessite trois éléments: un combustible, un comburant et une énergie d’activation. Le combustible peut être par exemple, du bois ou de l’essence, ou du gaz, ou du fer, ou bien de l’huile. Ces éléments sont répartis en cinq types qui correspondent à ce qu’on appelle des classes de feux (A, B, C, D, F), tu peux d’ailleurs les voir sur les extincteurs à l’école, ils sont spécifiques pour éteindre chaque classes de feux.
Le comburant est le second réactif de la combustion, dans la plupart du temps il s’agit de l’air qui nous entoure et plus particulièrement du dioxygène qui est contenu dedans. D’ailleurs un bon moyen d’éteindre certains feux c’est de les priver d’air, en posant une couverture dessus par exemple.
L’énergie d’activation sera par exemple, la chaleur produite par le frottement de l’allumette pour allumer la bougie, ou bien par l’étincelle de l’allume-gaz quand on allume la gazinière.
Lorsque tu allumes une bougie, tu fais fondre la cire. La mèche absorbe la cire liquéfiée et la pousse vers le haut. La chaleur de la flamme vaporise la cire et c’est cette vapeur de cire qui brûle.
320px-Candleburning
Si tu regardes à la base de la mèche, tu verras que la flamme est transparente. C’est la zone la plus « froide » de la flamme à près de 600°C tout de même! Le dioxygène est naturellement présent dans l’air ambiant, à l’extérieur de la flamme, et la plus grande partie est utilisée avant d’arriver dans la zone proche de la mèche, ce qui explique la température relativement basse.
Ensuite, tu peux voir que le contour inférieur de la flamme est bleu, c’est du à l’émission moléculaire du carbone gazeux, produit de l’une des réactions principales de la bougie : la séparation des atomes d’hydrogène des chaînes de carbone composant de la paraffine.
Au dessus de la mèche, la flamme est orange. L’oxygène, là aussi, a du mal à arriver. La température tourne ici autour des 800°C.
Puis au dessus, la flamme prend sa fameuse couleur jaune. C’est là que les particules brûlent. La température est ici aux alentours de 1200°C.
Dans le cas de la gazinière, le gaz utilisé comme combustible est le butane. La gazinière est conçue pour que la combustion soit complète, c’est ce qui produit des flammes bleues, et la température avoisine les 2000°C.
Le jaune et le bleu ne sont pas les seules couleurs possibles avec les flammes, c’est d’ailleurs ce sur quoi jouent les artificiers quand ils font des feux d’artifices. Pense-y la prochaine fois que tu en verras un !
Source: Wikimedia Commons

Laisser un commentaire

Commentaire :