Papa, dis moi…

Papa, dis-moi, pourquoi il y a de la fumée sur le feu ?

Euh celle là, tu me fais me creuser un peu mais je vais tenter de te l’expliquer. Quand quelque chose brûle, par exemple, dans la cheminée, entraîne une transformation en l’un de ces trois états : de la cendre ou de la fumée, comme avec du papier ou en l’état quasi initial, comme avec de la ferraille. Ainsi, lors d’une combustion, tout ce qui est matière organique dans la chose à bruler va se transformer sous la chaleur. Et qui dit chaleur dit production d’énergie. Les matières organiques vont alors se transformer soit en gaz carbonique soit en eau. La fumée est un des résidus de la combustion qui, en fait, sont des cendres et des micro-cendres. L’air chaud, par principe physique, a un mouvement ascendant. C’est cet air chaud qui emmène vers le haut ces cendres et ces micro-cendres. Mais cet air chaud peut rencontrer des courants plus ou moins froids et créer ainsi des tourbillons montants puis descendants en fonction de l’air chaud ou des courants d’air. On appelle ces tourbillons des volutes de fumée. Comme dirait Lavoisier : « Rien ne se créé, rien ne se perd, tout se transforme », et c’est le cas avec le feu qui transforme un combustible en cendre ou en fumée.

Feu de camp avec ses volutes de fumée

Mais d’où vient la flamme ? La flamme est du gaz en combustion, provenant de la décomposition du dioxygène de l’air et du combustible qui forme ainsi du dioxyde de carbone. La combustion forme comme on l’a vu plus haut beaucoup d’énergie et de chaleur. Au niveau moléculaire, à cause de la chaleur, les molécules s’agitent énormément. Et de par cette agitation, la fréquence des collisions augmente, ce qui tend aux molécules de s’espacer. Mais vu que le gaz est beaucoup moins dense que le gaz froid. Alors l’espacement se fera par la verticale donnant ainsi une flamme avec une direction vers le haut.

Source : Wikimedia Commons

Laisser un commentaire

Commentaire :