Papa, dis moi …

Catégorie » Biologie

Papa, dis-moi pourquoi il y a des perles dans les huîtres ?

Il arrive quelque fois quand quelqu’un mange des huîtres que la personne tombe sur une perle. Mais c’est extrêment rare. Pourquoi est le cas ? L’huître est un mollusque marin dont le corps mou est enfermé entre deux coquilles. Ces coquilles sont une protection créée par le corps mou. Mais comment fait-il pour le créer ? Lorsque le corps mou est dans l’eau, il utilise celle-ci en la filtrant pour récupérer certains éléments qui l’intéressent : les minéraux. Ces derniers combinés entre eux se forment autour de la peau du corps appelé le manteau pour se transformer en carbonate de calcium qui compose principalement les coquilles. Cette coquille permet à l’huître de se protéger des prédateurs.

Une perle en train d’être extraite d’une huître perlière

Mais on parlait de perle, quel est le rapport avec la création de la coquille ? Cela part d’un petit grain de sable. Comme le corps mou aspire de l’eau, et que l’eau de mer peut contenir des grains de sable, le corps mou peut ingérer du sable dans son système de filtrage. Deux cas arrivent : si le grain de sable arrive atterit au niveau du corps mou, celui-ci va le rejeter directement pour se protéger de tout corps étrange. Par contre, si le grain de sable se glissent entre la coquille et le manteau, le grain de sable reste coincé, et c’est de grain de sable coincé que la perle va se former. Car le carbonate de calcium va petit à petit entourer le grain de sable jusqu’à former ce qu’on appelle une perle.

Evidemment, il y a deux types de perles : celle en calcite, comme produisent les huîtres de Bretagne ou d’Arcachon, qui ressemble plus à une petite pierre ; et celle en aragonite, comme produisent les huîtres de Polynésie, qui forment une perle de nacre. La couleur de la perle peut aussi changer en fonction de l’espèce : il y en a des blanches, dorées ou noires.

Source : Wikimedia Commons


Papa, dis-moi pourquoi notre nez coule quand on pleure ?

Quand tu te fais mal ou que tu es triste, il t’arrive de pleurer. Des larmes coulent alors de tes yeux à vitesse variable. Mais tu as aussi quelque chose d’autre qui se déclenche : ton nez se met à couler. Pourquoi cela arrive-t-il ? En fait, il faut rapprocher cela de tes pleures. Quand tu pleures, des larmes coulent, comme je te l’ai déjà dit. Mais ces larmes sont produites par une glande située dans la partie supérieure de l’oeil sous les paupières appelée la glande lacrymale. Elle ne produit normalement que 0,1 ml de larme par heure. Mais lors d’une vive émotion (douleur ou tristesse), sa production va exploser. Cette production de base et permanente permet ainsi de laisser un film hydratant sur l’oeil pour le protéger des poussières. Cette production peut ainsi augmenter dans les endroits secs car le liquide va s’évaporer plus vite.

Larme

La production de larmes va alors soit s’évaporer lors du passage par les yeux, soit se stocker dans le sac lacrymal, située dans le coin interne de l’oeil, qui a une faible capacité de 0,12 ml. Dans ce cas, quand le sac est remplir, les larmes se déversent alors dans le canal lacrymonasal qui relie au nez. Les larmes se mélangent à ce moment au mucus (c’est-à-dire les crottes de nez) et à la poussière, et continuent à couler dans le nez via les narines. Mais comme on l’a dit plus haut, la production de larmes peut exploser lors d’une vive émotion. Les canaux lacrymaux étant limités, les larmes doivent trouver une autre échappatoire que le nez. Vu qu’elles passent par les yeux, les larmes se déversent alors sur les joues dès que les canaux lacrymaux sont saturés. Et voilà, la prochaine fois que tu pleureras, prends un mouchoir et souris à la vie.

Source : Wikimedia Commons


Papa, dis-moi pourquoi les girafes ont-elles des cornes ?

Tout d’abord, les “cornes” des girafes ne sont pas véritablement de vrais cornes. Ce sont des os recouverts de peau et terminés par une touffe de poils. Ces os sont appelés des ossicônes que l’on retrouve aussi chez les okapis. En général, les girafes ont deux ossicônes. Mais certaines mâles peuvent avoir une troisième bosse sur le front : il ne s’agit pas cette fois-ci d’un os mais d’un dépôt de calcium qui finit de donner l’impression d’une corne. Par contre, les touffes de poils disparaissent rapidement chez les mâles. Mais pourquoi uniquement chez les mâles ? En fait, les mâles se battent en se lancant de grands coups de tête dans la gorge, comme s’il s’agissait d’un bélier ou d’une masse d’armes, mais les ossicônes ne leur servent pas particulièrement dans ces combats. Par contre, les poils tombent rapidement après quelques combats.

Cous croisés de girafes, dans la réserve animalière de Madikwe, en Afrique du Sud

Ces ossicônes ont même fait pensé à un paratonnerre à une époque. En fait, les ossicônes étant des os avec de la chair et du sang, ces derniers ne sont pas des bons conducteurs. On en déduit donc que ces ossicônes n’en font pas de bons paratonnerres. En fait, la fonction primaire de ces ossicônes n’est pas trés claire. Ces “cornes” permettent aux girafes pour se reconnaitre dans les troupeaux, comme le font les antilopes avec les cornes. Cette reconnaissance visuelle est renforcée par la présence de glandes qui répandent une odeur et qui sont situées à la base des ossicônes. Ces odeurs sont déposées dans les branches qui composent sa nourriture par le contact des ossicônes avec les branches. L’odeur laissée indique à ces congénères que telle girafe est passée par là.

Source : Wikimedia Commons


Papa, dis-moi c'est quoi la migration des oiseaux ?

Quand on parle de migration des oiseaux, on imagine tout de suite les oiseaux en V volant vers le Sud. Et c’est exactement ça : la migration des oiseaux se fait deux fois par an : une fois vers le Sud au début de l’automne, et une fois vers le Nord au courant du printemps. Alors évidemment, cela ne s’applique pas à tous les oiseaux mais seulement aux oiseaux dits migrateurs. Les autres sont dits sédentaires car ils restent toute l’année sur le même territoire. Les raisons principales de la migration des oiseaux est le manque de nourriture, les conditions météorologiques et la diminution des longueurs des journées. Tandis que les oiseaux sédentaires adaptent leur nourriture tout au long de l’année sur leur territoire, les oiseaux migrateurs sont près à faire plus de 10000 kilomètres comme les hirondelles pour atteindre leur zone d’hivernage.

Oiseaux au repos dans les prairies inondées

Mais voyager se prépare : les oiseaux font des réserves de graisse et de muscle, certains vont aller jusqu’à doubler le poids. Cette période de préparation dure environ deux semaines et s’appelle la phase d’agitation. Puis le voyage commence : beaucoup de facteurs influent sur leur voyage comme le vent, la température et les dangers. Par exemple, certains volent la nuit pour ne pas se faire attraper par un prédateur et d’autres, c’est l’inverse. C’est pour cela que durant la migration, le taux de mortalité chez les oiseaux est le plus élevé. Entre les prédateurs et la météo capricieuse, un autre facteur rentre en jeu : l’homme. Celui a créé de nombreux obstacles sur les routes migratoires : fils électriques, pollution, déchets en mer, véhicules, animaux domestiques qui deviennent des prédateurs, chasseurs qui dépeuplent les espèces pour le plaisir. Tout cela n’empêche pas une certaine partie des oiseaux partis initialement d’atteindre le Sud, c’est-à-dire la zone du Maghreb au Sahara voire jusqu’à l’extrême Sud, et y restent jusqu’au printemps pour tout recommencer dans l’autre sens.

Source : Wikimedia Commons


Papa, dis-moi c'est quoi le coronavirus ?

Le coronavirus ou la COVID est une maladie qui depuis plus d’un an est entré dans notre vie de tous les jours. Entre les confinements, couvre-feu et autres restrictions tels que le masque, tu as dû t’en rendre compte.

Mais finalement, c’est quoi le coronavirus ?

C’est un virus trés contagieux, c’est-à-dire qu’il se transmet trés facilement, qui circule dans le monde entier. Vu que c’est un microbe, un peu comme la grippe ou la gastro-entérite, il est invisible à l’oeil nu. On peut l’attraper quand quelqu’un qui est malade éternue ou tousse à côté de toi sans se mettre la main devant la bouche. Mais on peut aussi l’attraper par contact, c’est-à-dire que si quelqu’un d’infecté touche un objet, que tu y touches après, et que tu te frottes les yeux, la bouche ou le nez, tu risques d’attraper la maladie. Quand on est malade, les symptômes sont les suivants : tu tousses ou éternues, tu as de la fièvre, tu es fatigué, et plus grave, tu peux avoir de gros problèmes de respiration. Alors dans la plupart des cas, les personnes malades guérissent en quelques jours avec beaucoup de repos et des médicaments le temps que les défenses immunitaires se mettent en place. Malheureusement, certaines personnes ont des défenses moindres : par exemple, les personnes agées ou les personnes avec certaines maladies. Ces personnes sont considérées comme fragiles. Dans certains cas, si ces personnes sont malades, cela peut entraîner une hospitalisation, voire pire.

Vue microscopique du virus qui entraîne la maladie du Coronavirus

Pour éviter de l’avoir, il y a des gestes barrières, dans le sens où elles permettent d’empêcher le virus d’aller d’une personne à une autre. Ces petits gestes sont là pour faire disparaître le virus et protéger les personnes fragiles. Je vais t’expliquer ces gestes :

  • Si tu éternues, fais le dans ton coude ou dans un mouchoir que tu jetteras juste après ;
  • Evite de toucher ta bouche, tes yeux et ton nez qui sont les portes d’entrée de la maladie ;
  • Evite de faire des bisous ou des câlins aux personnes qui ne vivent pas dans ta maison ;
  • Ecarte-toi de tes copains d’environ un mètre pour que si ils éternuent, la maladie ne vienne pas jusqu’à toi ;
  • Lave-toi les mains très régulièrement, et assez longtemps, surtout dès que tu as été en contact avec des corps étrangers.
  • Porte un masque, cela arrêtera la maladie de rentrer par ta bouche ou ton nez.

Grâce à ces gestes, ceux-ci vont aider à faire disparaitre le coronavirus.

Source : Wikimedia Commons

Page 1 sur 8 123Dernière page »