Papa, dis moi …

Catégorie » Histoire

Papa, dis-moi c’est quoi l’Ascension ?

Et bien, nous voilà arrivé à la fin du mois de mai avec tous ses jours fériés. Encore un dernier cette année le 29 mai, il s’agit de l’Ascension.
Qu’est ce que c’est et pourquoi est-ce un jour férié ?
L’Ascension est une fête chrétienne célébrée quarante jours après Pâques. Cette fête a toujours lieu un jeudi, généralement au mois de mai. Dans la tradition chrétienne, elle marque l’élévation au ciel de Jésus Christ après sa résurrection et la fin de sa présence sur Terre.

Ascension du Christ

Dix jours après la fin de la présence physique de Jésus sur la Terre, par sa résurrection après sa crucifixion, il n’abandonne pas pour autant les hommes, il leur envoie le Saint Esprit lors de la Pentecôte et intercède sans cesse en leur faveur auprès de Dieu le Père. Les apôtres, touchés, partent alors prêcher l’Evangile.
Il ne faut pas confondre l’Ascension avec l’Assomption qui est fêtée le 15 août. Pour l’Eglise Catholique, il s’agit de l’assomption de Marie, c’est à dire qu’elle est directement montée au Paradis, avec son âme et aussi avec son corps car épargnée par le péché originel.
En France, lors de la signature du Concordat entre Napoléon Bonaparte et le pape Pie VII, le 16 juillet 1801, il est défini les fêtes dites d’obligation ou de précepte, l’Ascension en fait partie avec Noël, l’Assomption et la Toussaint. Pour les chrétiens, ces jours étant fériés, il n’y pas d’excuse pour ne pas satisfaire à ce devoir.

Habituellement, on considère le mois de mai comme un mois peu travaillé en France en raison du grand nombre de jours fériés. Un vrai gruyère ! 😉

En 2011, pourtant, aucun jour férié en mai n’est tombé sur un jour ouvrable, le 1er mai et le 8 mai étant des dimanches. Le jeudi de l’Ascension et le lundi de Pentecôte tombaient eux en juin. On connaîtra quelque chose de semblable en 2022.

Source: Wikimedia Commons


Papa, dis-moi pourquoi la souris d’un ordinateur s’appelle comme ça ?

Nous ne parlerons pas de mulot comme la marionnette de l’ancien président de la République, Jacques Chirac, dans les Guignols de l’info en 1996, allusion à la remarque qu’il avait faite lors de l’inauguration de la bibliothèque François Mitterrand. 🙂

Alors pourquoi une souris d’ordinateur s’appelle comme ça ? Quel est le rapport entre ce matériel informatique et le petit animal ?

Elle est le fruit du travail d’un ingénieur américain Douglas Engelbart en 1963, il dépose un brevet en 1967 pour son invention, qui n’est encore qu’une simple boîte en bois qui contient deux roues en métal et un seul bouton. En 1968, celle-ci est présentée au public et grâce à Apple, elle est démocratisée.

Réplique d’une des premières souris d’ordinateur

Pourquoi l’avoir appelé comme ça, et bien tout simplement, de part sa forme, et du câble qui la reliait au PC, elle ressemble à l’animal.
Depuis, elles ont connus des évolutions, d’abord un deuxième bouton est apparu, permettant le clic gauche et le clic droit. Ensuite, une molette est apparue au milieu des deux boutons, permettant de scroller, ce qu’on appelle le défilement vertical.
A l’origine, on utilisait une trackball (boule de commande) qui permettait de déplacer des objets virtuels (le pointeur) sur l’écran. Par la suite, la trackball fût retournée et c’est la friction de la boule contre la table qui permettait le mouvement du pointeur sur l’écran. Les souris à boules ont été majoritairement remplacées par les souris optiques, tu peux les reconnaître grâce à la LED rouge qui remplace la boule sous la souris. Le système mécanique à boule avait en effet tendance à ramasser la poussière de la surface horizontale et à encrasser les rouleaux capteurs, ce qui exigeait un nettoyage interne régulier.
Autre grosse évolution, le câble reliant la souris au PC a majoritairement disparu au profit des souris sans fils.

A l’avenir, la démocratisation des smartphones et tablettes tactiles sonneront peut être le glas de la souris, qui est la première interface hommee machine inventée pour communiquer avec la machine.

Source: Wikimedia Commons


Papa, dis-moi pourquoi le 8 mai est-il un jour férié ?

Quoi ? Encore un jour où on ne va pas à l’école ? Décidément, le mois de mai est un vrai gruyère!
Alors pourquoi pas d’école aujourd’hui ?
Si tu regardes le calendrier, tu verras indiqué Armistice ce jour-là.

En France, le 8 mai est un jour de commémoration de la fin des combats de la Seconde Guerre mondiale. Ce jour là, comme lors de la cérémonie du 11 novembre, le président passe en revue les troupes sur la place de l’Étoile à Paris, dépose une gerbe et ravive la flamme de la tombe du soldat inconnu installée sous l’arc de Triomphe. Cette tombe, installée le 11 novembre 1920, est celle d’un soldat non identifié qui représente tous les soldats tués au cours de la Première Guerre mondiale. Depuis 1923, y brûle une flamme éternelle, qui est ravivée tous les soirs à 18h30 par les associations d’anciens combattants.

Tombe du Soldat inconnu sous l’Arc de Triomphe

Il n’y a qu’en France que le 8 mai est la date de cette commémoration. Ainsi, les Américains rendent hommage aux soldats tués en défendant la patrie, lors du « Mémorial Day » qui a lieu le dernier dimanche de mai. Les Russes, quant à eux, le célèbre le 9 mai, car avec le décalage horaire de Moscou, la fin des combats a eu lieu le 9 mai et non le 8.

Le 8 mai, en France, n’a pas toujours été un jour férié.
Tantôt on fixait la date au 8 mai si celui-ci tombait un dimanche et sinon au premier dimanche après le 8 mai. Tantôt, on fixait la date au 8 mai quelque soit le jour, mais ce jour restait travaillé.
Cette commémoration a même failli disparaître en 1975 avec le président Valéry Giscard d’Estaing au profit d’une journée de l’Europe, qui avait pour but de fêter la réconciliation franco-allemande. Il a fallût attendre 1981 et François Mitterrand qui a fait du 8 mai un jour férié de commémoration utilisant une partie du rituel du 11 novembre pour la cérémonie.

Source: Wikimédia Commons


Papa, dis-moi pourquoi fêtons nous le travail le 1er mai ?

Aujourd’hui, on est le 1er mai et tu n’iras pas à l’école, c’est ce qu’on appelle un jour férié.
Mais, qu’est ce qu’un jour férié ?
C’est un jour de fête civile, religieuse ou commémorant un évènement.
Le 1er mai est, de nos jours, la fête du muguet et la fête du travail. Il y a deux origines différentes à cela.

Dans la tradition celtique, le 1er mai est le jour où l’on fête Beltaine, c’est le passage de la saison sombre à la saison clair. Elle est opposée à la fête de Samain, qui correspond, de nos jours, à la fête d’Halloween. Le muguet était un symbole de porte-bonheur pour les celtes, et bien sûr du printemps.
En France, le mois de mai était célébré jadis par le port, lors des manifestations, d’une fleur d’églantine à la boutonnière accompagnée d’un triangle rouge qui représentait la division souhaitée de la journée en trois partie égale: travail, sommeil, loisirs. A partir de 1907, la fleur d’églantine est remplacée par le brin de muguet symbole du printemps, et qui devient l’emblème du 1er mai. D’ailleurs, ce jour-là, il est toléré que les particuliers vendent des brins de muguet cueillis dans leur jardin ou dans la forêt, sur les bords des routes. C’est aussi un jour où de nombreuses fêtes sont organisées avec des défilés, des chars décorés de muguet et des bals.
On fête l’arrivée des beaux jours! 🙂

Muguet de mai

Le 1er mai c’est aussi la fête du travail, le symbole des manifestations ouvrières pour obtenir des journées de 8 heures de travail, 8 heures de sommeil et 8 heures de loisirs. Cette fête trouve son origine à Chicago aux Etats-Unis où de violentes confrontations ont eu lieu entre les ouvriers et les forces de l’ordre, de nombreuses personnes ont perdues la vie dans ce combat pour le temps de travail. C’est en leur mémoire que fût instaurée cette journée chômée.

Le 1er mai est commémorée dans la plupart des pays d’Europe à l’exception de la Suisse et des Pays-Bas. Il est aussi fêté en Afrique du Sud, en Amérique Latine, en Russie et au Japon. Au Royaume-Uni, c’est le 1er lundi de mai qui est fêté. Aux États-Unis, le « Labor Day » est, quant à lui, célébré le 1er lundi de septembre, et non en mai, en mémoire d’un autre épisode de le répression ouvrière.

Source: Wikimedia commons


Papa, dis-moi pourquoi les mariés portent leur bague à l’annulaire ?

Tu vois très rapidement que « annulaire » ressemble à « anneau » qui est un synonyme de « bague ». C’est normal, car « annulaire » dérive du mot latin « annulus » qui voulait « bague ». Pour tout savoir, il faut remonter au temps des grecs et des romains. En fait, au 3ème siècle avant Jésus Christ, chez les médecins Grecs, la croyance était que l’annulaire ou le « troisième doigt », comme les Grecs l’appelaient, était relié directement au coeur via une artère, la veine de l’amour ou « vena amoris », en latin. Les grecs portaient donc cet anneau à l’annulaire, en contact direct avec le coeur, pour que l’anneau mis au doigt est encore plus d’importance et pour que l’anneau protège cette veine. Après que les Romains aient conquis les Grecs et que les chrétiens soient arrivés à Rome, la tradition est restée puis s’est trouvée absorbée par la religion chrétienne. Désormais, pendant la cérémonie d’union des mariés, à l’église, le jeune époux, en tenant la main gauche de la future mariée, placait l’anneau d’abord en haut de l’index en disant « Au nom du père », puis continuait vers le majeur en disant « Au nom du fils » et finissait par glisser la bague à l’annulaire en disant « Et du Saint-Esprit, Amen ».

Bague de mariage

L’anneau se porte donc à la main droite dans les pays de croyance chrétienne mais, dans les pays de langue germanique (Suisse, Autriche et Allemagne), l’anneau se porte à la main droite. Cette tradition d’anneau à la main droite est restée uniquement dans les coutumes chrétiennes. Ainsi, chez les orthodoxes, l’alliance est portée à l’annulaire de la main droite. Et, chez les juifs, l’alliance est passée à l’index droit de la jeune épouse. Chez les hindoux, ce n’est pas à la main que l’anneau est portée mais au deuxième orteil du pied.

Source : Wikimedia Commons

Page 3 sur 4 1234