Papa, dis moi …

Catégorie » Vie quotidienne

Papa, dis-moi c’est quoi la différence entre un parfum et une eau de toilette ?

Comme c’est agréable de sentir l’odeur de papa et maman qui t’embrassent le matin en sortant de la salle de bain. Ils se mettent de l’eau de toilette et même parfois du parfum.

Mais qu’est ce que la différence entre les deux ?

L’eau de toilette vient-elle vraiment des toilettes ??

Voyons ça d’un peu plus près ! 😉

Le mot parfum viendrait de l’expression per fume, qui signifie « par la fumée ». Il est apparu tardivement dans la langue française, vers 1528, il évoquait d’abord des substances odoriférantes qui se brûlaient, avant de prendre son sens actuel au 17ème siècle.

La personne qui crée les parfums est appelé un parfumeur ou plus communément un nez. Le créateur parfumeur mélange différentes essences naturelles ou produits de synthèse selon son inspiration, les souhaits de son client et l’utilisation du produit qu’il fabrique, comme un parfum ou un produit ménager par exemple. Une semaine est nécessaire pour créer un shampoing, 2 à 3 mois pour une eau de toilette. Un nez doit reconnaître les parfums, mémoriser et identifier quelques 1 500 à 3 000 matières premières. Ce dernier doit être aussi curieux de toutes les modes et être à l’affût de toutes les tendances.

Parfum Chanel N°5

Il existe bel et bien une différence entre le parfum et l’eau de toilette. Celle-ci réside principalement dans le taux du concentré odorant. Une eau de toilette contient entre 5 à 15% de composés aromatiques contrairement à un parfum qui en contient lui entre 15 à 40%.

Rien à voir donc avec l’eau des toilettes! Le parfum ou « extrait » est plus concentré dans le parfum que dans l’eau de toilette. Plus la concentration est forte, meilleure est la tenue, mais aussi plus élevé est le prix !

L’application va également être différente entre un parfum et une eau de toilette. Le parfum est plus puissant, on le réserve pour les grandes occasions et on l’applique par petites touches sur la peau comme derrière les oreilles, ou sur l’envers des poignets .

L’eau de toilette est, par contre, idéale pour tous les jours.

Source: Wikimedia Commons


Papa, dis-moi comment on fabrique les éponges ?

Nettoyer, balayer, astiquer… Comme dans les paroles de la chanson Maldon de Zouk Machine, il faut bien faire le ménage à la maison! Et quoi de mieux que d’utiliser une éponge! Tu as dû voir papa et maman l’utiliser, et tu te demandes d’où vient les éponges, est-ce que cela a un rapport avec les éponges de mer ? Et bien il faudrait demander à Bob l’éponge… Je te taquine, étudions le sujet.

Les éponges ont une structure poreuse qui leurs confèrent une forte capacité d’absorption, environ vingt-deux fois leurs masses sèches.

Il existe trois types d’éponge. D’abord les éponges naturelles, d’origine animale comme les éponges de mer que tu connais, il s’agit dans ce cas, du squelette du dermosponge, vivant dans les mers chaudes ou tempérées, elles ont été exploitées depuis très longtemps, et nécessite un traitement chimique à base d’acide chlorhydrique et d’eau oxygénée; ou d’origine végétale, on utilise notamment les fruits du Luffa, qui ressemblent un peu aux courgettes et aux concombres, pour fabriquer des gants de crins. Son usage principal est la toilette, notamment pour les peaux sensibles. De nos jours, c’est surtout en pharmacie qu’on en trouvera à vendre.

Eponge de bain

Ensuite les éponges artificielles fabriquées à base de viscose, issue de la cellulose, qui est la pulpe du bois et de coton. Elles sont apparus en 1935 en France. Du sel est ajouté lors de la fabrication afin d’y faire des trous. Ce type d’éponge est biodégradable, voire compostable, mais il faut faire attention à sa composition, certain additifs ne se dégradent pas, ou peuvent être toxiques.

Elles sont moins bien absorbantes que les autres types d’éponge, leur seul attrait est leur faible prix.

Le dernier type d’éponge est l’éponge synthétique, fabriquée en polyuréthane, un dérivé du pétrole, elle est traitée par des produits chimiques qui lui donne sa couleur et sa résistance. Elle n’est pas biodégradable et la face verte abrasive souvent ajoutée sur ce type d’éponge est collée avec une colle résistante à l’eau aggrave l’impact écologique.

Voilà, j’espère qu’à présent, tu en sais plus sur l’éponge 🙂

Source: Wikimedia Commons


Papa, dis-moi pourquoi un frigo ça fait du chaud ?

En fait, la réponse est un peu dans la question. Pour qu’un frigo fasse du froid, il faut qu’il fasse du chaud. Logique, non ?! En fait, un réfrigérateur fait du froid mais à l’intérieur. Pour être plus précis, il ne fait pas le froid, il enlève la chaleur pour la rejeter vers l’extérieur. Mais cette chaleur, qu’est ce qu’on en fait ? On ne peut pas la transformer en énergie car cela consommerait beaucoup plus d’électricité que cela en créerait. Alors on la rejette vers l’arrière du frigo où se trouve un radiateur.
Pour être plus précis, on va jouer avec les changements d’états des fluides. Un conduit sous la forme d’un serpentin entrainé par un compresseur met en circulation le fluide qui est de base sous état gazeux. Il va passer de l’état gazeux à l’état liquide puis inversement. Lorsque il passe de l’état liquide à l’état gazeux, il lui faut de l’énergie pour réaliser cette transformation. Cela se passe grâce à l’évaporateur, située en haut du frigo. Cette énergie est pompée dans la chaleur au niveau des aliments et de l’air initialement chaud en haut du frigo. En pompant cette chaleur, cela va refroidir l’intérieur du frigo et tout ce qu’il contient. Puis le fluide gazeux passe dans le compresseur pour l’envoyer vers un serpentin située à l’extérieur : le condenseur. Il transfère la chaleur vers l’extérieur en baissant la pression pour redevenir liquide via condensation, d’où le nom du serpentin. Ce liquide passe ensuite dans un détendeur qui va évaporer pour redevenir un gaz. Lorsque la température du frigo est assez basse, le compresseur s’arrête et le cycle est interrompu. Tu comprends désormais pourquoi il ne faut pas laisser la porte du frigo ouverte en plein été car sinon le compresseur ne s’arrêtera pas et il tentera de refroidir le monde entier.

Frigo : cycle de refroidissement

Zone A : Compartiment chaud (cuisine)
Zone B : Compartiment froid (intérieur du réfrigérateur)
Élément 1 : Condenseur
Élément 2 : Détendeur
Élément 3 : Évaporateur
Élément 4 : Compresseur

Source : Wikimedia Commons


Papa, dis-moi pourquoi met-on des lunettes pour voir un film en 3D ?

Excellente question ! D’abord, qu’est ce que la 3D ? Aussi appelée trois dimension ou tridimensionnel, c’est ce qui caractérise l’espace qui nous entoure, tel que perçu par notre vision. En effet, tout ce qui est autour de toi, tu peux le définir en terme de largeur, hauteur et profondeur. Pour t’aider, visualise un cube.

Au cinéma, on essaye de plus en plus de reconstituer la sensation naturelle de vision en relief de l’oeil humain. Comment fonctionne notre vision ? Il faut savoir que nos deux yeux sont distants de 65 mm environ et de ce fait, n’enregistrent pas la même image. Les images ainsi reçues au fond de l’oeil sur la rétine, sont assemblées par notre cerveau pour donner la perception d’une seule image. Néanmoins, nous ne sommes pas tous égaux devant la 3D, il existe des personnes souffrant de troubles de la vision, comme le strabisme ou la myopie, qui ne la perçoive pas bien. Cependant, comme tout organe, les yeux et leurs muscles peuvent travailler, et avec certains exercices on peut habituer nos yeux à voir la 3D.

Nous devons également tenir compte du phénomène de la persistance rétinienne, c’est à dire que les images restent un certain laps de temps sur la rétine. On se sert de ce principe pour avoir l’impression du mouvement, en fait quand tu regardes un film au cinéma, tu as 24 images par seconde qui passent devant tes yeux. Tu peux d’ailleurs faire une expérience toute simple avec un crayon papier et un cahier, c’est ce que l’on appelle un folioscope: utilise le coin d’un cahier et dessine un personnage en mouvement, en décomposant bien image par image son mouvement, fait ensuite défiler les pages très vite et tu verras ton personnage s’animer devant tes yeux.

Et où intervient la 3D alors ? Voici une vidéo diffusée sur Arte dans l’émission le Truc qui l’explique très bien:

Emission Le Truc – Les images en relief – vidéo Arte TV

Le principe de l’image 3D consiste à leurrer notre cerveau, en utilisant le principe de la stéréoscopie, pour lui donner l’illusion de perception de deux images dissociées, afin qu’il reconstitue le relief. Pour ce faire, c’est simple, les images sont filmées simultanément avec deux objectifs, placées au même écart que les yeux.

C’est ensuite là qu’interviennent les lunettes, il existe trois types de techniques: La plus ancienne technique est appelé anaglyphe, les lunettes ont pour fonction de filtrer et ne laisser passer qu’une seule des deux images. Elle repose sur l’utilisation de filtres de couleurs complémentaires. L’image droite est rouge, l’image gauche est bleue. Tu as déjà dû voir ces lunettes dont l’oeil droit est route et donc l’oeil gauche est bleu ? Le résultat est que chaque oeil ne voit plus qu’une seule des deux images.Cette technique n’offre pas un rendu optimal en ce qui concerne la résolution des images et la restitution des couleurs. La projection passive ou polarisante est une autre technique, c’est la technique la plus utilisée aujourd’hui. Devant l’objectif du projecteur numérique, un boîter est rajouté afin de polariser en inverse les images pour l’œil droit et l’œil gauche. Les lunettes polarisantes ont pour rôle que chaque œil ne reçoit que les images qui lui sont destinées. Cette technique nécessite l’emploi d’un écran métallisé ou argenté, afin de conserver la polarisation de la lumière réfléchie. La projection active ou alternée est moins utilisée mais tend à remplacer progressivement la projection passive. On ne projette plus les images associées à chaque œil simultanément mais alternativement. Pour trier les images, les lunettes entrent en synchronisation avec l’écran de cinéma, et chaque verre se ferme et s’ouvre alternativement, jusqu’à plusieurs centaines de fois par seconde.

Peut être qu’un jour nous n’aurons plus besoin de lunettes pour voir les films en 3D au cinéma. On peux le penser avec l’arrivée des téléviseurs 3D sans lunettes ou téléviseurs auto-stéréoscopique, car là c’est directement l’écran qui affiche l’effet relief.

Source : Wikimedia Commons


Papa, dis-moi le père Noël existe-t-il ?

Question fatidique à laquelle vous n’échapperez sans doute pas un jour ! Comment répondre à nos petites têtes blondes quand, en rentrant de l’école, ils vous regardent droit dans les yeux avec cette simple question :

Papa, dis moi, le père noël existe-t-il ?

Pour répondre , vous pourrez toujours leur montrer des films comme par exemple l’excellent Miracle sur la 34ème rue. Pour ma part, je préfère la version de 1994, mais la version de 1947 est très bien aussi. Cela pourra toujours vous inspirer quelques réponses et le cas échéant, vous aurez passé un bon moment avec vos enfants et vous vous serez mis dans l’ambiance des fêtes de fin d’année. 🙂

Père Noël

Autre solution, vous pourrez toujours leur expliquer d’où vient la légende du père Noël.

Les origines du père Noël sont multiples, du Sinterklaas Néerlandais, de Saint Nicolas, de Julenisse, le lutin nordique, du dieu viking Odin, en passant par le dieu celte Gargan. Son image a été façonnée par tout ces personnages. De Julenisse, le Père Noël a gardé la barbe blanche, le bonnet et les vêtements en fourrure rouge, de Gargan il a conservé la hotte et les bottes.

Il est de coutume de dire que l’image moderne du père noël est dûe à la firme Coca Cola, si il est vrai que l’illustrateur Haddon Sundblom a popularisé, dans un but commercial, l’image du père Noël avec son habit rouge et sa bohomie en 1931, sa représentation était déjà répandue durant les années précédentes.

Bref, on peut être très pragmatique et ne se baser que sur les faits pour chercher à prouver que le père Noël existe, ou n’existe pas, mais comme dans le film, il suffit peut être de laisser opérer la magie et de dire « nous croyons ».

L’équipe de Papa, dis moi, vous souhaites de très bonnes fêtes de fin d’année.

Source: AlloCine

Page 3 sur 5 12345