Papa, dis moi …

Catégorie » Vie quotidienne

Papa, dis-moi pourquoi les tirelires ont elles une forme de cochon ?

Mais mon cher enfant, c’est parcequ’aucun autre animal n’était disponible. Blague à part, il faut remonter assez loin dans le temps d’environ 300 ans. Dans les milieux ruraux au XVIIIe siècle, le cochon était considéré comme une valeur sûre dans le sens où dans le cochon, tout est bon, c’est-à-dire que toutes les parties et morceaux du cochon ont une utilité, culinaire ou autre. Etant une valeur sûre, on pouvait alors imaginer cet animal comme une tirelire sur pattes. Un autre point de vue fait penser que l’argent donné à la tirelire représenterait les vivres que l’éleveur donnait au cochon. Il dépense ainsi son argent mais qu’il ne verra remboursé qu’au moment où le cochon sera tué, ou quand quelqu’un casse la tirelire. Il faudra attendre le XIXe siècle pour que les tirelires commencent à être destinées aux enfants et prennent alors une autre forme pour devenir ainsi beaucoup plus attrayantes.

Tirelire en forme de cochon

Source : Wikimedia Commons


Papa, dis-moi c’est quoi Halloween ?

Il s’agit d’une fête qui n’est pas beaucoup célébrée en France, car cela ne fait pas partie de nos traditions. Pendant cette période, en France, c’est la Toussaint, il s’agit d’une fête catholique qui honore tous les saints. Il est de coutume d’aller fleurir les tombes des défunts de notre famille le 1er novembre.

Halloween est célébrée le soir du 31 octobre, dans les pays anglo-saxons, comme l’Angleterre et les États-Unis. Ce soir-là, les maisons sont décorées avec la célèbre Jack-o’-Lantern. Il s’agit d’une citrouille qu’on évide, on y creuse une bouche, un nez et des yeux, et on y place une bougie le soir d’Halloween. C’est une tradition qui provient d’une vieille légende irlandaise à propos d’un maréchal-ferrant nommé Jack. A l’époque, il s’agissait d’un navet que l’on creusait. Les enfants se déguisent et vont frapper aux portes des maisons, et quémandent des bonbons en disant la phrase: « Trick or treat! », soit « Farce ou friandises! »

Décoration d’Halloween

Cette tradition tient son origine d’une ancienne fête celte, nommée Samain, qui célèbre le début de la saison sombre de l’année celtique.

Beaucoup d’autres cultures honorent aussi les morts entre la fin Octobre et le début Novembre mais de différentes façons. Au Mexique, par exemple, il y a le jour des morts (El Dia de Muertos), dont les festivités durent du 1er et 2 novembre, elle consiste en la fabrication d’autels et de décorations des tombes, notamment des Calaveras, des sortes de poupées, parfois des crânes sculptées dans une base de sucre.

La Catrina

Source:


Papa, dis-moi pourquoi les « Indiens » d’Amérique ?

Cela date des années 1492, quand un portugais du nom de Christophe Colomb part en bateau vers l’Ouest en espérant trouver une nouvelle route pour atteindre les Indes. En ce temps pour atteindre, les seules routes étaient la route terrestre ou la route maritime. Cette dernière route faisait descendre les bateaux à l’Ouest de l’Afrique pour passer par le Cap de Bonne Espérance au sud de l’Afrique pour remonter vers les Indes Orientales. Alors quand Colomb se décida de partir tout Ouest pour trouver les Indes, il ne s’attendait pas à tomber sur le continent Américain, mais sur le contient Asiatique ou plus précisément sur l’Inde. Donc à sa première rencontre avec les indigènes, il les nomma « Indiens » car ils étaient censés être en Inde. Évidemment, on comprit bien plus tard que les Amériques étaient bien un continent, et non pas une extension des Indes Orientales. On nomma alors ce continent  »Amérique » et ses habitants les  »Indiens d’Amérique » ou « Amérindiens » pour les distinguer des Indiens d’Inde.

Christoph Colomb et les indiens d’Amérique

Source : Wikimedia Commons


Papa, dis-moi pourquoi l’école débute en septembre ?

Pour t’expliquer cela, il faut savoir comment nos ancêtres vivaient au XIXème siècle.

A cette époque, la France était très rurale et les congés d’été étaient calqués sur les travaux agricoles, car les enfants devaient apporter leur aide lors des récoltes. D’ailleurs, à cette époque chaque mois avait le nom d’un aspect du climat ou des moments importants de la vie paysanne.

Tu avais donc des mois d’été, tels que:

  • Messidor, qui correspond à notre période actuelle du 19 juin au 18 juillet, et qui était la période des moissons,
  • Thermidor, qui correspond à notre période actuelle du 19 juillet au 17 août, et qui était la période des chaleurs,
  • Fructidor, qui correspond à notre période actuelle du 18 août au 16 septembre, et qui était la période des fruits.

Une lente évolution des congés a pris une autre tournure en 1936, lors de grands mouvements de grèves et d’occupation d’usines qui ont aboutit à la création de congés payés pour les travailleurs. Les vacances liées à l’origine aux travaux des champs, sont ainsi devenues ce que l’on connaît aujourd’hui comme les vacances d’été. Cela a permis le développement de nouvelles activités économiques: les activités touristiques.

Tu vois, c’est grâce à toute cette évolution que tu ne vas pas à l’école en juillet et en août, et que tu peux en profiter pour passer plus de temps avec ta famille et tes amis!


Papa, dis-moi pourquoi il y a un coq en haut des églises ?

Comme tu as pu le voir, lorsque l’on se balade, toutes les anciennes églises sont souvent ornées au sommet de leur clocher d’une girouette en forme de coq. En fait, au XIIe siècle, le pape a souhaité que les églises soient ornées d’un coq.

Papa, dis moi, pourquoi il y a un coq en haut des églises ?

Eglises : Mais pourquoi un coq ?

Le coq est un symbole. Comme tu peux le voir lorsque l’on se balade à la campagne, le coq se réveille et pousse son chant un peu avant le lever du soleil. De plus, par sa position dominante en haut du clocher, il est le premier à voir les rayons du soleil au lever, et le dernier à les voir au coucher. Le coq du haut de son église annonce le passage des ténèbres à la lumière, du Bien après le Mal, par son réveil (tôt) et le fait d’être le premier à voir les rayons du soleil. Ainsi, il est comme le Messie au niveau de la religion chrétienne.

De plus, comme une girouette qui, en plein vent, indique la direction de celui-ci, le coq est un animal qui marche face à celui-ci. Ainsi, il représenterait, dans la culture chrétienne, les prêcheurs qui avanceraient face aux païens afin de les convertir.

Source : Wikimedia Commons

Page 4 sur 4 234