Papa, dis moi…

Catégorie » Cuisine

Papa, dis moi, c’est quoi une poule au pot ?

La poule au pot est un plat que l’on mange chez ta grand-mère. La poule au pot est un plat très connu de la gastronomie francaise. Il est composé d’une poule farcie avec des légumes : carottes, navets, poireaux, oignons et des clous de girofle. On accompagne le tout de boeuf, que l’on porte à ébullition puis que l’on mijotait.

Henri IV et la poule au pot

Mais pourquoi cette recette est aussi connue ? Pour cela il faut remonter à l’époque d’Henri IV, au XVIe siècle. Selon la croyance, Henri IV, alors roi de France, aurait institué la poule au pot comme le plat national francais. L’histoire est plus intéressante : dans une querelle avec le duc de Savoie ou dans une discussion avec son ministre le duc de Sully, Henri IV aurait dit : « Si Dieu me donne encore de la vie je ferai qu’il n’y aura point de laboureur en mon Royaume qui n’ait moyen d’avoir une poule dans son pot. ». Rien n’atteste de l’origine de cette phrase qui n’est évidemment pas à prendre au premier degré. Car il faudra attendre le XXe siècle pour que le commun des Francais puissent accéder facilement à la volaille. Selon cette phrase, Henri IV sous-entendait qu’il faisait attention à son peuple et espérait lui apporter une meilleure vie.

Source : Wikimedia Commons


Papa, dis moi, pourquoi met-on des fèves dans les galettes ?

Nous mangeons des galettes des rois dans lesquelles nous cachons des fèves à l’occasion de l’Epiphanie, le 6 janvier, il s’agit d’une fête chrétienne qui célèbre le Messie venu et incarné dans le monde et recevant la visite et l’hommage des rois mages.
La tradition veut que ce soit l’occasion de tirer les rois. Une fève, une petite figurine souvent en porcelaine, est cachée dans une galette et celui qui l’a trouve devient le roi de la journée.
FeveGaletteRois
Source: http://commons.wikimedia.org/wiki/File%3AFeveGaletteRois.JPG
Cette pratique trouverait son origine dans les Saturnales de la Rome antique. Pendant ces fêtes païennes célébrées début janvier, les rôles étaient inversés entre les maîtres et les esclaves qui devenaient les rois d’un jour.
Lorsqu’il y a des enfants, le plus jeune, doit se placer sous la table et, tandis que la personne qui fait le service choisit un morceau, l’enfant désigne le destinataire de cette portion. En France, une tradition dit que la personne qui obtient la fève, doit offrir la prochaine.
Dans le sud de la France, point de galettes des rois garnies de frangipane mais des brioches des rois provençales.

En bonus pour les gourmands, voici une recette de galette des rois à la frangipane:

– 2 pâtes feuilletées
– 200g de poudre d’amandes
– 100g de sucre
– 1 sachet de sucre vanillé
– 75g de beurre mou
– 2 oeufs
– 1cc de rhum

Fouetter le sucre, le beurre et la poudre d’amandes jusqu’à obtention d’une pâte lisse. Ajouter les oeufs un par un.  Parfumer avec la cuillère de rhum.

Etaler un premier disque de pâte, recouvrir de la frangipane en laissant 2 cm sur les bords. Mettre une fève. Recouvrir du second disque de pâte et mouiller les bords pour souder.

Faire quelques motifs avec la pointe d’un couteau sur le dessus et utiliser un jaune d’oeuf pour la dorure.

Enfourner 30 à 45 min à 180°C.

Bon appétit!

Page 3 sur 3123