Papa, dis moi…

Papa, dis-moi pourquoi une barbe à papa s’appelle comme ça ?

Quel bonheur d’aller à la fête foraine, et outre les pommes d’amour et les manèges, tu peux aussi manger une barbe à papa! Quelle est l’origine de cette drôle de confiserie et pourquoi s’appelle-t-elle ainsi ?

D’abord, tout simplement car elle ressemble à une barbe.

Cette confiserie est confectionnée avec du sucre, souvent coloré en rose, qui est transformé en filaments et enroulé autour d’un bâtonnet, jusqu’à former une boule dont l’aspect fait penser à du coton. D’ailleurs, aux Etats-Unis, cela s’appelle cotton candy.

Barbe à Papa

La machine qui en permet la fabrication se compose d’un baquet central qui tourne sur lui-même. On y dépose du sucre et un colorant alimentaire (rose mais on peux aussi en faire d’autres couleurs). A l’intérieur du baquet, on trouve des résistances électriques qui chauffent le sucre jusqu’à sa température de fusion, qui est de 165°C sans eau, ce qui rend le sucre liquide. Ensuite, intervient un phénomène physique, qu’on appelle la force centrifuge, c’est le phénomène qui a tendance à éloigner les corps du centre de rotation. Tu peux ressentir ça par exemple dans la voiture de papa et maman quand ils prennent un virage, tu es emporté vers un côté.

Par la force centrifuge, donc, le sucre fondu va s’échapper par de petits orifices placés au sommet du cône central. Au contact de l’air, plus frais que l’intérieur de la machine, le sucre refroidi et se solidifie sous forme de filaments, il ne reste plus qu’à récupérer ses filaments sur un bâton et former la fameuse barbe à papa. Miam, il ne reste plus qu’à déguster !!
L’épaisseur des filaments dépend de la vitesse de rotation de la machine : plus elle tourne vite et plus c’est fin.

C’est en 1897 que la machine pour faire la barbe à papa fût inventée par William Morrison, un dentiste, et John Wharton, un confiseur, à Nashville au Tennessee. Ils remportèrent un énorme succès à l’Exposition universelle de 1904 de Saint-Louis. Malgré un prix de 25 cents l’unité, la moitié du prix d’admission à la foire, ils en vendront 68655. A l’époque, cette foire est la plus importante jamais réalisée. Par moins de 1500 bâtiments la compose. Une visite complète prend au moins une semaine. L’exposition accueille 62 pays étrangers et 43 des 45 états américains de l’époque. Chacun mettant en avant leurs industries et leurs cultures.
Mais comme tu dois le savoir, Barbapapa c’est aussi une série de livres pour enfants, adaptée en série télévisée.
Les héros sont des personnages en forme de poire de diverses couleurs qui ont la capacité de changer de forme à volonté. C’est un couple qui eut l’idée de les créer en 1970 alors qu’ils se promenaient au jardin du Luxembourg, Talus Taylor entend un enfant réclamer à ses parents une barbe à papa. Ne parlant pas français, il demande à Annette Tison, son épouse, ce que c’est, elle lui explique alors ce qu’est cette confiserie.

Source : Wikimedia Commons


Papa, dis-moi pourquoi l’herbe est mouillée le matin ?

Tu dis cela parce que tu as encore les chaussures mouillées. Deux solutions s’offrent à toi : soit il a plu cette nuit, soit c’est la rosée. Ce n’est pas le première solution donc c’est la deuxième solution. Mais c’est quoi la rosée ? Du jus de rose ? une eau de couleur rose ? Non, ce sont de minuscules gouttes d’eau. Mais d’où vient-elle ? Je vais te le montrer via une petite expérience : positionnes toi devant une fenêtre, et souffle sur la vitre ; quand tu vois que la vue à travers la vitre se brouille, tu continues de respirer encore et encore. Au bout d’un moment, des gouttelettes d’eau vont apparaître pour former de la buée. C’est la vapeur qui est contenue dans ton souffle qui va ainsi passer de l’état gazeux (souffle) à l’état liquide (gouttelettes d’eau) lorsque le souffle va rencontrer la paroi de la vitre qui est plus froide que le souffle. C’est le même principe qui se passe la nuit. Si la nuit est froide et qu’il n’y a pas trop de vent, la vapeur d’eau qui est contenue dans l’air va former au contact de tout élément plus froid, donc au plus près du sol comme les brins d’herbe, des gouttelettes d’eau comme le souffle avec la vitre. Mais pourquoi la nuit et près du sol ? Tout d’abord, la nuit est plus propice car le Soleil n’étant pas présent, les rayons solaires ne réchauffent plus la Terre, et la température ambiante baisse. Et pour la zone la plus proche du sol, c’est de la physique : tout les gaz chauds étant plus légers montent tandis les gaz froids, donc plus denses et plus lourds se mettent en bas. Pour finir, la rosée va s’évaporer dés les premiers rayons du Soleil tout simplement

Toile d’araignee avec la rosée du matin

Source : Wikimedia Commons


Papa, dis-moi pourquoi dit-on bâbord et tribord sur un bateau ?

Les beaux jours sont de retour, c’est le moment d’aller au bord de la mer et tu vas peut-être avoir l’occasion de faire du bateau. Tu auras alors l’occasion de te familiariser avec les termes nautiques tels que bâbord et tribord.

Le terme bâbord est utilisé pour qualifier la gauche du bateau, tandis que le terme tribord est utilisé pour la droite.

Pour te souvenir de quel mot désigne quel côté, il existe un moyen mnémotechniques basés sur les préfixes, tu peux t’imaginer le mot bateau, la syllabe « ba » est à gauche comme bâbord, et le t de la syllabe « teau » est à droite comme tribord.

Monet 1871 Bâteaux en Hollande

L’origine des termes bâbord et tribord vient du néerlandais. Au 15ème siècle, la Hollande est un pays dont la Marine était très puissante. A cette époque, les bateaux étaient dirigés avec un gouvernail fixé sur la droite de l’embarcation quand on regarde vers l’avant du bateau, ce qu’on appelle la proue. En néerlandais, le côté gouvernail s’appelait « stierboord », stier voulant dire gouvernail et boord signifiant côté, et donc les marins tournaient le dos à l’autre côté, le côté gauche, qui s’appelait alors « bakboord », bak voulant dire dos et boord signifiant côté. C’est ce qui a donné en français, les termes tribord et bâbord.

Entre le 17ème et 18ème siècle, suite à une évolution du mot, le s de bas-bord disparu au profit d’un accent circonflexe sur le a de bâbord.

Il existe tout un glossaire propre à la navigation maritime sur les différentes pièces d’un bateau. Mais outre les termes bâbord et tribord, il est utilisé un langage propre pour faciliter la navigation maritime. Tu as déjà pu entendre dans les films, lors des communications entre les bateaux militaires, le personnel utilisent un langage codifié. C’est ce qu’on appelle l’alphabet phonétique de l’OTAN, aussi appelé l’alphabet radio international. Il est issu des différents alphabets radio utilisés par les armées américaines et a remplacé les alphabets radio nationaux. Il a été généralisé par l’OTAN (Organisation du Traité de l’Atlantique Nord)

Dans ce langage, les lettres correspondent à des mots à savoir:
Alpha, Bravo, Charlie, Delta, Echo, Foxtrot, Golf, Hotel, India, Juliett, Kilo, Lima, Mike, November, Oscar, Papa, Quebec, Romeo, Sierra, Tango, Uniform, Victor, Whiskey, X-ray, Yankee, Zulu.

Source : Wikimedia Commons


Papa, dis-moi pourquoi dit-on « à tes souhaits » à quelqu’un qui éternue ?

Depuis que le printemps est arrivé, avec son lot de pollen et d’allergie : tu n’arrêtes pas d’entendre tout le monde éternuer et les gens leur adresser un « À tes souhaits ». Cette expression serait née dans l’Antiquité, en Grèce, selon un écrivain français du XIXe siècle nommé Théodore Basset de Jolimont qui se serait intéressé à l’origine de cette expression. Donc, selon la mythologie grecque, le premier homme fut créé par Prométhée avec de l’argile, mais ce corps était inerte. Ce fut la déesse Athéna, protectrice d’Athènes, qui lui insuffla le souffle de vie. A ce moment, ce premier homme, à l’éveil de la vie, éternua. Prométhée lui aurait répondu : « Que les dieux te soient en aide ! ». Les grecs, dès lors, percevaient en chaque éternuement un signe divin, qui permettaient d’exaucer un vœu. On retrouve le même moment dans la religion chrétienne. Selon la Bible, le premier signe de vie d’Adam fut l’éternuement : « Dieu souffla et le premier homme éternua ».
Les origines de cette expression restent floues. Dans certains cas, on associait l’éternuement à du mauvais sort car souvent associé à la maladie. On imaginait que lors d’un éternuement, l’âme de la personne pouvait sortir ou qu’un mauvais esprit pouvait rentrer par la bouche de la personne. C’est aussi pour cela que l’on dit aux personnes qui éternuent de mettre la main devant leur bouche, comme quand ils baillent. Le fait d’adresser « À tes souhaits » à la personne qui éternue était ainsi une manière de protéger et de lui souhaiter une bonne santé.
Quoique l’on en dise, cette expression n’est pas exclusivement française. Ainsi, en anglais, l’expression « God bless you », c’est-à-dire « Que Dieu te bénisse », ou en italien, « Salute » soit « Santé », sont les deux expressions à connotation protectrice après un éternuement.
Pour conclure, l’éternuement est souvent dû à une irritation des muqueuses nasales. C’est un mécanisme de défense qui permet ainsi au nez de se nettoyer de toutes les impuretés en les expulsant avant qu’elles ne rentrent dans les poumons.

Le premier éternuement filmé ou la première occasion d’entendre "A tes souhaits"

Source : Wikimedia Commons


Papa, dis-moi pourquoi les lettres de l’alphabet sont-elles rangées dans cet ordre là ?

Commençons par vérifier si tu connais bien ton alphabet, connais-tu la comptine de l’alphabet ?

Elle est très simple :

ABCDEFG
HIJKLMNOP
QRS
TUV
WXY et Z
Je connais mon alphabet
Chante avec moi, s’il te plaît

Alors, pourquoi cet ordre des lettres de l’alphabet ?

Tout d’abord, ce sont les lettres utilisées pour écrire, entre autre, le français, c’est ce qu’on appelle l’alphabet latin.

Ce sont 26 lettres, auxquelles, pour le français, il faut ajouter 13 voyelles accentuées, le c « cédille », ainsi que les ligatures du E dans le A, comme par exemple dans le mot supernovae et du E dans le O, comme par exemple, dans le mot cœur. L’alphabet français est donc constitué de 42 lettres, mais il est d’usage de ne tenir compte que des 26 lettres principales.

Un alphabet, vient de alpha et bêta, les deux premières lettres de l’alphabet grec, c’est un ensemble de symboles destiné à représenter plus ou moins précisément les phonèmes (les sons des lettres) d’une langue.

Abécédaire

Une phrase contenant toutes les lettres d’un alphabet sont nommés des pangramme. En français, le plus célèbre est « portez ce vieux whisky au juge blond qui fume », il n’utilise qu’une seule fois chaque consonne et constitue un alexandrin. En anglais, il s’agit de « the quick Brown fox jumps over the lazy dog ».

Il existe de nombreux alphabets, depuis 2007, les alphabets latin, grec et cyrillique sont devenus les trois alphabets officiels de l’Union européenne.

L’alphabet latin qui nous permet d’écrire le français est dérivé de l’alphabet grec, lui-même issu de l’alphabet phénicien. Ce dernier suivait un classement basé sur le sens des lettres, c’est à dire un classement sémantique, dans un ordre qui facilitait l’apprentissage. Le A, premier son du mot « aleph » qui signifie bœuf, était suivi du B, premier son du mot « beth » qui signifie maison, car les bœufs étaient autour des maisons à cette époque.

Il existe d’ailleurs des supports visuels servant pour l’enseignement des enfants, très répandus du 15ème au 19ème siècle, c’est ce qu’on appelle les abécédaires. Sous forme de livres, d’affiches ou de broderies, ce sont les premiers textes laissés à la disposition des enfants pour leur apprentissage.

Notre alphabet actuel est quasiment fixe depuis l’invention de l’imprimerie. Avec cette invention aux alentours de 1450 par Johannes Gensfleisch, plus connu sous le nom de Gutenberg, l’alphabet devient une police de caractères.

Source : Wikimedia Commons

Page 2 sur 31 1234102030Dernière page »