Papa, dis moi …

Papa, dis-moi pourquoi dit-on « quand le chat n’est pas là, les souris dansent »?

Il s’agit de ce qu’on appelle un proverbe. Les proverbes sont, en général, des phrases courtes empruntes de conseils populaires ou exprimant des vérités admises.

Parfois, il ne faut pas les prendre au premier degré, il peut y avoir une morale.

On a d’ailleurs dû te dire ce proverbe: « quand le chat n’est pas là, les souris dansent », quand tu avais fait une bêtise pendant que papa et maman était hors de vue.

Pupille de chat

Il n’est pas récent, on l’a vu apparaître au cours du 16ème siècle sous cette forme.

Alors, que veut-il dire?

Tout simplement qu’en l’absence d’autorité, tu trouves l’occasion idéale pour faire des bêtises. Ici, le chat représente les parents et les souris te représentent toi.

Et la morale dans tout ça?

Il n’y a pas vraiment de morale à ce proverbe, c’est juste la vérité admise que sans autorité à proximité, on agit plus librement et avec insouciante.

Quand on te dit ce proverbe, c’est pour te faire comprendre que ce que tu as fait n’est pas bien.

Il ne faut pas que tu profites que tes parents ne soient pas là pour faire des choses méchantes ou dangereuses. N’oublie pas qu’il faut réfléchir à ses actions et leurs conséquences, tout le monde fait des bêtises, mais il faut éviter de faire du mal à autrui ou bien à soi-même, et toujours faire preuve de prudence.

Source: Wikimedia Commons


Papa, dis-moi pourquoi la mer est salée ?

Il ne faut pas imaginer une gigantestique salière au fond de la mer, ou un bateau rempli de sel qui se serait échoué.

Pour savoir pourquoi la mer est salée, il faut remonter à la formation primitive de la Terre. A cette époque, l’atmosphère était rempli de vapeur d’eau, de chlore et de dioxyde de carbone, libéré par les volcans. Lorsque la Terre se refroidit, la vapeur d’eau tomba en pluies acides. Ces pluies ont érodés les roches des montagnes et ont arrachés des minéraux qui ont alors ruisselé jusqu’à la mer et se sont mélangés à l’eau de mer pour former l’eau salée que l’on connait actuellement.

Et depuis cela continue : les pluies arrachent des minéraux aux montagnes qui coulent en rivière vers les mers augmentant la concentration de sel des mers, et les dorsales océaniques où règne une grand chaleur permettent au sel de se retrouver piéger dans des roches réduisant la concentration en sel. Cette augmentation et cette réduction forment ainsi un équilibre parfait.


Papa, dis-moi pourquoi les zèbres ont-ils des rayures?

Et bien, c’est une question difficile! Les chercheurs ont plusieurs hypothèses mais pas de réelle réponse à cette question.

D’abord, les zébrons dans le ventre de leur mère sont totalement noirs, les rayures n’apparaissent que plus tard.

Généralement, un caractère morphologique, comme la couleur ou les tâches, est souvent associé au camouflage, pour éviter les éventuels prédateurs. Le meilleur exemple en est le caméléon.

Mais, pour le zèbre, on doit avouer qu’il ne passe pas vraiment inaperçu avec ses rayures dans la savane!

Visage de zèbre

Alors pourquoi?

La première hypothèse est une protection contre la mouche tsé tsé, perturbée par les rayures du zèbres, ceci est d’ailleurs corroboré par une étude datant de 2012.

Une autre hypothèse serait que les bandes différentes pour chaque individu, leur permettrait de se reconnaître dans le troupeau.

En parlant de troupeau, d’ailleurs, la troisième hypothèse serait que pour un groupe de zèbres qui s’enfuient, les rayures permettraient un camouflage efficace contre les prédateurs, en utilisant une sorte d’illusion d’optique.

Bref, beaucoup d’hypothèse et pas encore de réponse définitive, la solution est sans doute un peu de tout ça, ou bien une chose à laquelle les chercheurs n’ont pas encore imaginé!

Source: Wikimedia Commons


Papa, dis-moi pourquoi les tirelires ont elles une forme de cochon ?

Mais mon cher enfant, c’est parcequ’aucun autre animal n’était disponible. Blague à part, il faut remonter assez loin dans le temps d’environ 300 ans. Dans les milieux ruraux au XVIIIe siècle, le cochon était considéré comme une valeur sûre dans le sens où dans le cochon, tout est bon, c’est-à-dire que toutes les parties et morceaux du cochon ont une utilité, culinaire ou autre. Etant une valeur sûre, on pouvait alors imaginer cet animal comme une tirelire sur pattes. Un autre point de vue fait penser que l’argent donné à la tirelire représenterait les vivres que l’éleveur donnait au cochon. Il dépense ainsi son argent mais qu’il ne verra remboursé qu’au moment où le cochon sera tué, ou quand quelqu’un casse la tirelire. Il faudra attendre le XIXe siècle pour que les tirelires commencent à être destinées aux enfants et prennent alors une autre forme pour devenir ainsi beaucoup plus attrayantes.

Tirelire en forme de cochon

Source : Wikimedia Commons


Papa, dis-moi c’est quoi Halloween ?

Il s’agit d’une fête qui n’est pas beaucoup célébrée en France, car cela ne fait pas partie de nos traditions. Pendant cette période, en France, c’est la Toussaint, il s’agit d’une fête catholique qui honore tous les saints. Il est de coutume d’aller fleurir les tombes des défunts de notre famille le 1er novembre.

Halloween est célébrée le soir du 31 octobre, dans les pays anglo-saxons, comme l’Angleterre et les États-Unis. Ce soir-là, les maisons sont décorées avec la célèbre Jack-o’-Lantern. Il s’agit d’une citrouille qu’on évide, on y creuse une bouche, un nez et des yeux, et on y place une bougie le soir d’Halloween. C’est une tradition qui provient d’une vieille légende irlandaise à propos d’un maréchal-ferrant nommé Jack. A l’époque, il s’agissait d’un navet que l’on creusait. Les enfants se déguisent et vont frapper aux portes des maisons, et quémandent des bonbons en disant la phrase: « Trick or treat! », soit « Farce ou friandises! »

Décoration d’Halloween

Cette tradition tient son origine d’une ancienne fête celte, nommée Samain, qui célèbre le début de la saison sombre de l’année celtique.

Beaucoup d’autres cultures honorent aussi les morts entre la fin Octobre et le début Novembre mais de différentes façons. Au Mexique, par exemple, il y a le jour des morts (El Dia de Muertos), dont les festivités durent du 1er et 2 novembre, elle consiste en la fabrication d’autels et de décorations des tombes, notamment des Calaveras, des sortes de poupées, parfois des crânes sculptées dans une base de sucre.

La Catrina

Source: