Papa, dis moi …

Papa, dis-moi quelle est la distance d’un marathon ?

Un marathon, c’est long en temps et en distance…. Mais pour être plus précis, c’est 42, 195 kms ou si tu préfères c’est la distance que tu parcours en faisant 42195 pas. C’est l’épreuve la plus longue après le 50 km marche au niveau olympique.

Mais d’où vient ce nom de Marathon ?

Retournons dans le temps, il y a peu près 2500 ans, en l’an -490, une bataille oppose les grecs et les perses. Après la victoire grecque, ceux ci envoient un messager, Phidippidès, annoncer à la capitale de l’empire grec la victoire. Mais après avoir parcouru cette distance de 42 kms, ce messager serait mort après avoir délivré son message.

Mais pourquoi un marathon fait exactement 42,195 kms ?

Aux premiers JO modernes, la distance était d’environ 40kms. En 1908, aux JO de Londres, la distance fut fixé à 26 miles (41,843 kms). Le départ a eu lieu sur la pelouse du Château de Windsor, afin de faire plaisir aux enfants de la famille royale qui voulaient voir le départ des 12 concurrents. L’arrivée, fixée 26 miles plus loin, a été changé pour se faire en face de la loge royale du stade olympique rajoutant environ 352 mètres. Cette distance de 42.195 restera la distance officielle des marathons.


Papa, dis-moi pourquoi les poules ne volent pas ?

Mais oui, elles volent, c’est juste que tu ne les as jamais vu faire !

Blague à part, elles ont pourtant tout ce qu’il faut pour voler: des ailes, des poches d’air autour des poumons, des os riches en cavités, mais tu ne verras une poule voler que sur quelques mètres, et uniquement si quelque chose lui a fait peur et qu’elle s’enfuit. Elle est beaucoup plus adaptée à la course avec des pattes possédants trois doigts posés au sol.

Deux hypothèses sont avancées de nos jours :

  • La première est l’évolution : les poules pourraient descendre de dinosaures qui volaient. Elles auraient perdu cette capacité de vol en évoluant. Pour preuve, tu as déjà du voir le bréchet du poulet (l’os de la clavicule), lors d’un repas. Celui-ci est d’ailleurs porteur de plusieurs superstitions, notamment lorsque deux personnes le cassent, celui qui a le plus petit morceau voit son vœu exaucé. Et aussi, as-tu déjà vu une patte de poulet, n’est-elle pas couverte d’écailles?
  • La deuxième est la domestication: les poules sont depuis des siècles élevées pour leur chair, leurs œufs, et leurs plumes. Les éleveurs ont donc sélectionnés les individus ayant les meilleures caractéristiques et les ont fait se reproduire. Cette sélection a donc forcément modifié les caractéristiques premières de la poule, notamment au niveau du poids, la poule est devenue trop lourde pour pouvoir voler aisément.

Ce qu’il faut savoir également, c’est que dans les fermes souvent les poules sont éjointées, c’est à dire qu’on coupe l’extrémité des plumes de leurs ailes pour les empêcher de voler.


Papa, dis-moi pourquoi le ciel est bleu ?

Le soleil nous envoie de la lumière au travers de l’atmosphère, au travers du ciel. Si cette atmosphère n’existait pas, on aurait une voûte céleste noire et les étoiles seraient visibles toute la journée. La lumière est une composition de toutes les couleurs qui existent. Celle-ci voyage sous forme d’ondes de différentes longueurs auxquels appartiennent chacun une couleur. Elle part du soleil dans toutes les directions à travers le vide de l’espace jusqu’à rencontrer un obstacle comme la Terre. Elle arrive donc en ligne droite sur notre atmosphère. Cet obstacle le renvoie dans une autre direction par réfraction. Les rayons solaires rencontrent l’atmosphère et tout ce qui la compose : les molécules d’air et les molécules d’eau sous forme de gouttes et la poussière. En fonction de la longueur d’onde du rayon envoyée au travers d’une molécule d’air, il sera diffusé. Ainsi les molécules d’air font principalement passer un mélange entre du violet, du bleu, du vert et d’indigo, donnant à notre ciel cet aspect bleu avec tous ces dérivés.

Ciel Bleu

Source : Wikimedia Commons


Papa, dis-moi pourquoi l’école débute en septembre ?

Pour t’expliquer cela, il faut savoir comment nos ancêtres vivaient au XIXème siècle.

A cette époque, la France était très rurale et les congés d’été étaient calqués sur les travaux agricoles, car les enfants devaient apporter leur aide lors des récoltes. D’ailleurs, à cette époque chaque mois avait le nom d’un aspect du climat ou des moments importants de la vie paysanne.

Tu avais donc des mois d’été, tels que:

  • Messidor, qui correspond à notre période actuelle du 19 juin au 18 juillet, et qui était la période des moissons,
  • Thermidor, qui correspond à notre période actuelle du 19 juillet au 17 août, et qui était la période des chaleurs,
  • Fructidor, qui correspond à notre période actuelle du 18 août au 16 septembre, et qui était la période des fruits.

Une lente évolution des congés a pris une autre tournure en 1936, lors de grands mouvements de grèves et d’occupation d’usines qui ont aboutit à la création de congés payés pour les travailleurs. Les vacances liées à l’origine aux travaux des champs, sont ainsi devenues ce que l’on connaît aujourd’hui comme les vacances d’été. Cela a permis le développement de nouvelles activités économiques: les activités touristiques.

Tu vois, c’est grâce à toute cette évolution que tu ne vas pas à l’école en juillet et en août, et que tu peux en profiter pour passer plus de temps avec ta famille et tes amis!


Papa, dis-moi pourquoi il y a un coq en haut des églises ?

Comme tu as pu le voir, lorsque l’on se balade, toutes les anciennes églises sont souvent ornées au sommet de leur clocher d’une girouette en forme de coq. En fait, au XIIe siècle, le pape a souhaité que les églises soient ornées d’un coq.

Papa, dis moi, pourquoi il y a un coq en haut des églises ?

Eglises : Mais pourquoi un coq ?

Le coq est un symbole. Comme tu peux le voir lorsque l’on se balade à la campagne, le coq se réveille et pousse son chant un peu avant le lever du soleil. De plus, par sa position dominante en haut du clocher, il est le premier à voir les rayons du soleil au lever, et le dernier à les voir au coucher. Le coq du haut de son église annonce le passage des ténèbres à la lumière, du Bien après le Mal, par son réveil (tôt) et le fait d’être le premier à voir les rayons du soleil. Ainsi, il est comme le Messie au niveau de la religion chrétienne.

De plus, comme une girouette qui, en plein vent, indique la direction de celui-ci, le coq est un animal qui marche face à celui-ci. Ainsi, il représenterait, dans la culture chrétienne, les prêcheurs qui avanceraient face aux païens afin de les convertir.

Source : Wikimedia Commons

Page 32 sur 33 « Première page102030313233