Papa, dis moi …

Papa, dis-moi pourquoi les zèbres ont-ils des rayures?

Et bien, c’est une question difficile! Les chercheurs ont plusieurs hypothèses mais pas de réelle réponse à cette question.

D’abord, les zébrons dans le ventre de leur mère sont totalement noirs, les rayures n’apparaissent que plus tard.

Généralement, un caractère morphologique, comme la couleur ou les tâches, est souvent associé au camouflage, pour éviter les éventuels prédateurs. Le meilleur exemple en est le caméléon.

Mais, pour le zèbre, on doit avouer qu’il ne passe pas vraiment inaperçu avec ses rayures dans la savane!

Visage de zèbre

Alors pourquoi?

La première hypothèse est une protection contre la mouche tsé tsé, perturbée par les rayures du zèbres, ceci est d’ailleurs corroboré par une étude datant de 2012.

Une autre hypothèse serait que les bandes différentes pour chaque individu, leur permettrait de se reconnaître dans le troupeau.

En parlant de troupeau, d’ailleurs, la troisième hypothèse serait que pour un groupe de zèbres qui s’enfuient, les rayures permettraient un camouflage efficace contre les prédateurs, en utilisant une sorte d’illusion d’optique.

Bref, beaucoup d’hypothèse et pas encore de réponse définitive, la solution est sans doute un peu de tout ça, ou bien une chose à laquelle les chercheurs n’ont pas encore imaginé!

Source: Wikimedia Commons


Papa, dis-moi pourquoi les tirelires ont elles une forme de cochon ?

Mais mon cher enfant, c’est parcequ’aucun autre animal n’était disponible. Blague à part, il faut remonter assez loin dans le temps d’environ 300 ans. Dans les milieux ruraux au XVIIIe siècle, le cochon était considéré comme une valeur sûre dans le sens où dans le cochon, tout est bon, c’est-à-dire que toutes les parties et morceaux du cochon ont une utilité, culinaire ou autre. Etant une valeur sûre, on pouvait alors imaginer cet animal comme une tirelire sur pattes. Un autre point de vue fait penser que l’argent donné à la tirelire représenterait les vivres que l’éleveur donnait au cochon. Il dépense ainsi son argent mais qu’il ne verra remboursé qu’au moment où le cochon sera tué, ou quand quelqu’un casse la tirelire. Il faudra attendre le XIXe siècle pour que les tirelires commencent à être destinées aux enfants et prennent alors une autre forme pour devenir ainsi beaucoup plus attrayantes.

Tirelire en forme de cochon

Source : Wikimedia Commons


Papa, dis-moi c’est quoi Halloween ?

Il s’agit d’une fête qui n’est pas beaucoup célébrée en France, car cela ne fait pas partie de nos traditions. Pendant cette période, en France, c’est la Toussaint, il s’agit d’une fête catholique qui honore tous les saints. Il est de coutume d’aller fleurir les tombes des défunts de notre famille le 1er novembre.

Halloween est célébrée le soir du 31 octobre, dans les pays anglo-saxons, comme l’Angleterre et les États-Unis. Ce soir-là, les maisons sont décorées avec la célèbre Jack-o’-Lantern. Il s’agit d’une citrouille qu’on évide, on y creuse une bouche, un nez et des yeux, et on y place une bougie le soir d’Halloween. C’est une tradition qui provient d’une vieille légende irlandaise à propos d’un maréchal-ferrant nommé Jack. A l’époque, il s’agissait d’un navet que l’on creusait. Les enfants se déguisent et vont frapper aux portes des maisons, et quémandent des bonbons en disant la phrase: « Trick or treat! », soit « Farce ou friandises! »

Décoration d’Halloween

Cette tradition tient son origine d’une ancienne fête celte, nommée Samain, qui célèbre le début de la saison sombre de l’année celtique.

Beaucoup d’autres cultures honorent aussi les morts entre la fin Octobre et le début Novembre mais de différentes façons. Au Mexique, par exemple, il y a le jour des morts (El Dia de Muertos), dont les festivités durent du 1er et 2 novembre, elle consiste en la fabrication d’autels et de décorations des tombes, notamment des Calaveras, des sortes de poupées, parfois des crânes sculptées dans une base de sucre.

La Catrina

Source:


Papa, dis-moi c’est quoi le Big Bang ?

C’est un modèle que l’on doit aux cosmologues. Ce sont des scientifiques qui étudient l’origine et l’évolution de l’univers. Ce modèle indique qu’à ces premières heures, l’univers était très dense et très chaud, on le dit opaque; et, à un moment donné, il a commencé son expansion. On imagine souvent cela comme une immense explosion de la matière, il s’agit plutôt d’une dilatation rapide.

Représentation du Big Bang

Lancé en 2009, le satellite Planck a pour mission d’étudier ce qu’on appelle le fond diffus cosmologique, c’est un rayonnement montrant l’univers tel qu’il était 380 000 ans après sa naissance. Bref, les scientifiques deviennent des archéologues de l’univers.

Satellite Plank

L’étude de ce rayonnement a permis d’estimer l’âge de l’univers à environ 13,8 milliards d’années, et aussi sa température qui était de 2700 degrés, bien sûr son expansion a favorisé son refroidissement, on estime qu’aujourd’hui, la température de l’univers est de -270 degrés. Pour comparer, la température moyenne à la surface de la terre est de 15 degrés. Tu imagines comme il y fait froid !

Bien sûr, beaucoup de scientifiques se questionnent sur le passé de l’univers, mais se pose aussi la question de son avenir. Une théorie existe comme quoi l’expansion de l’univers aurait une fin, et celui ci s’inverserait, c’est ce qu’on appelle le Big Crunch. Bien sûr rassure toi ce ne sera pas avant des millions d’années !

Source: Wikimedia Commons


Papa, dis-moi pourquoi les éléphants ont ils des trompes ?

Pour un éléphant, avoir une trompe est comme pour toi ou moi, avoir un nez, sauf qu’il est beaucoup plus long. Ce nez se combine avec la lèvre supérieur de l’éléphant.
Cette trompe permet à l’éléphant de respirer et de sentir les odeurs, car comme ton nez, elle est faite de deux tuyaux qui partents des fosses nasales.

Cette trompe est impressionnante car elle composé entre 10000 et 200000 muscles et pèse plus de 100 kg. Le fait qu’elle est autant de muscles permet à l’éléphant de bouger sa trompe comme il veut et ainsi d’attraper quelque chose par terre pour le diriger vers sa bouche, mais aussi augmente la force de cette trompe qui peut ainsi déraciner un arbre ou soulever de lourdes charges. Le bout de sa trompe, en forme d’ovale, est trés délicat et permet à l’éléphant de décortiquer des arachides, ou bien de prendre un fruit de la taille d’un pois au sol. De plus, sa longueur lui permet d’atteindre le haut des arbres et attraper les feuilles des hauts baobabs.

En plus de permettre de respirer et d’être une sorte de bras, la trompe permet d’aider à boire. Attention ! Il ne permet pas de boire, mais il aide à boire. L’éléphant se sert de sa trompe comme d’un aspirateur pour aspirer l’eau dans leur trompe et le laisser retomber dans leur bouche. Cet aspirateur permet ainsi à l’éléphant à pulveriser de l’eau sur d’autres éléphants ou lui-même et ainsi faire baisser la température de son corps.

Elephant s’hydratant avec sa trompe

Source : Wikimedia Commons

Page 33 sur 35 « Première page10203132333435