Papa, dis moi…

Papa, dis moi, pourquoi y a-t-il du lait dans la noix de coco ?

L’autre jour un camarade de classe a emmené à l’école, comme souvenir de ses vacances dans les îles, une noix de coco. La question s’est alors posée, pourquoi est-ce qu’il y a du lait dans la noix de coco ?
Tout d’abord, il n’y a pas de lait de coco dans la noix de coco, il y a ce qu’on appelle l’eau de coco. C’est une eau pure que les habitants des îles boivent pour se désaltérer.

Coconut_water_-_Maji_ya_nazi_in_Zanzibar

Les caractéristiques isotoniques et le haut pouvoir nutritionnel de cette eau intéressent fortement les sportifs comme boisson naturelle de l’effort mais tous les procédés classiques de stérilisation afin d’exporter le produit, comme par exemple, la stérilisation UHT (stérilisation par Upérisation à Haute Température) détruisent ces caractéristiques organoleptiques et nutritionnelles.
Le lait de coco, quant à lui, est issue de la fabrication humaine, il est obtenu en broyant la pulpe avec de l’eau bouillante. Le lait de coco peut s’acheter en conserve, en brique ou bien même préparé soit même. C’est un liquide laiteux préparé à partir de la pulpe de la noix de coco râpée. Il faut que la noix de coco soit sèche, c’est à dire marron, et non plus verte.

Le lait de coco est principalement employé en Asie du Sud-Est, en Inde, au Brésil et dans de nombreuses cuisines végétariennes. Il est utilisé pour faire des desserts mais également avec les plats, il apporte de la douceur, de l’onctuosité de part ça richesse en lipides, essentiellement des acides gras saturés.
Il est très riche en fer, potassium et phosphore. Il est également source de manganèse, cuivre, sélénium et zinc.

Quand tu cuisines avec maman, tu peux lui conseiller, pour donner une saveur plus exotique aux recettes, d’utiliser le lait de coco à la place du lait de vache. Cependant, à cause de sa teneur riche en lipides (graisses), il faut réduire les quantités de beurre ou d’huile de la recette. Il remplace également la crème dans les purées, gratins ou soupes.

Le lait de coco, avec sa saveur douce se marie parfaitement avec les crevettes et le poisson dans les plats salés. On peux également faire du tapioca au lait de coco en dessert, c’est délicieux ! Hum!!!

Source: Wikimedia Commons


Papa, dis moi, pourquoi mon pipi est-il jaune ?

Tu as remarqué que lorsque tu vas aux toilettes, ton pipi est jaune. Pourquoi l’urine a-t-elle cette couleur ?
D’abord quand tu vas faire pipi cela s’appelle la miction, ça vient du latin mingere qui veut dire uriner, elle désigne l’élimination de l’urine contenue dans la vessie d’un mammifère par la vidange.
En fonction de ce qu’on boit dans la journée, ainsi que des conditions extérieures (température et hygrométrie), nous produisons, en 24 heures, environ 1 à 1,5 litre d’urine, éliminée de deux à trois fois par jour.
Dans l’art, on a rarement représenté un homme en train d’uriner, le plus célèbre d’entre eux est le Manneken-pis à Bruxelles.

Manneken_Pis_(crop)

L’urine est ce qu’on appelle un liquide biologique. Elle constitue la plus grande part des déchets liquides du métabolisme de l’organisme des mammifères vertébrés.

Elle est sécrétée par les reins par filtration du sang, puis par récupération des molécules de l’urine primitive pour former l’urine définitive. Cette dernière est expulsée hors du corps par le système urinaire. C’est à ce moment là qu’intervient la miction.

Le composant principal de l’urine est l’eau. Les principaux déchets qu’elle contient sont l’urée et la créatinine. C’est d’ailleurs cette dernière molécule qu’on dose afin de détecter un défaut rénal chez l’homme.

L’urine d’un individu en bonne santé est habituellement de couleur jaune. Elle devient plus clair quand on s’hydrate plus. Cette couleur provient des pigments biliaires solubles dans l’eau qui sont normalement éliminés par les reins.

En fonction de la concentration de ce pigment, liée à l’activité des reins, l’urine sera plus ou moins jaune, c’est pourquoi l’urine est souvent plus jaune le matin, car durant la nuit les reins fonctionnent au ralenti.

Diverses substances peuvent colorer l’urine. Elles sont contenues dans certains aliments, notamment tu as dû remarquer que ton urine pouvait prendre un aspect rouge quand tu as mangé des betteraves rouges. C’est tout à fait normal ! Ce légume est en effet particulièrement riche en bétalaïne ce qui lui confère sa couleur. La coloration de l’urine survient lorsque les pigments de la betterave sont absorbés par l’intestin au lieu d’être dégradés. C’est sans danger et tout redevient normal au bout de quatre ou cinq mictions !

Source: Wikimedia Commons


Papa, dis moi, ça sert à quoi un bidet ?

La grande question ! C’est vrai que chez Papa et Maman, il n’y a pas cet élément étrange dans la salle de bain, alors que tu en as vu chez Papy. Mais qu’est-ce donc qu’un bidet et à quoi sert-il ?
Comme le dit Vincent Lagaf dans sa chanson: Oh qu’il est beau le lavabo, qu’il est laid le bidet ! Est-ce pour ça que, de nos jours, il est rare de voir encore des bidets dans les salles de bain en France ?
Revenons un peu sur l’histoire de cet équipement.
Son origine serait le courant du 18ème siècle, on ne connait pas exactement qui l’inventa. A l’origine en bois et monté sur pieds, le bidet trouvait sa place dans la chambre. L’invention et le développement de la plomberie l’envoya peu à peu dans la salle de bain.
Quelle utilisation pour le bidet ? Et bien, après être passé aux toilettes, l’utilisateur chevauche le petit cheval de poste, signification de l’ancien français dont est dérivé le mot bidet. Le verbe bider signifie trotter. L’idée repose sur l’analogie qu’on monte un bidet de la même façon que l’on monte un petit cheval.
Une fois sur le bidet dans le sens qui lui convient le mieux, l’utilisateur actionne le jet d’eau et se savonne avant de se rincer et de s’essuyer avec la serviette prévue à cet effet et qui, bien souvent, pend au-dessus de la cuvette.
Plus le temps à passé et plus l’utilisation du bidet a variée. La plus évidente : le lavage des pieds. Légèrement surélevé, mais pas autant qu’un lavabo, le bidet constitue l’accessoire idéal pour se laver les pieds.

On y a aussi lavé les bébés du fait de sa taille réduite. Et depuis que la présence des animaux de compagnie dans nos intérieurs a considérablement augmentée, les chats et les chiens viennent souvent y jouer ou dormir.

1024px-Bidet_weiss

Les bidets sont des équipements souvent présents dans les salles de bain de Grèce, d’Espagne, du Portugal, d’Italie, du Brésil, d’Argentine (où ils équipent 90% des foyers), et du Japon. Au Japon, ils portent le nom de washlet, ou toilettes à bidet, ils ont été lancé en 1980.

Le principe essentiel est un mixte entre des toilettes et un bidet, on n’utilise plus de papiers toilettes, une buse sort et fait jaillir un jet d’eau de la cuvette des toilettes, atteignant le postérieur de l’utilisateur pour le nettoyer après que celui-ci ai utilisé les toilettes. Les modèles les plus simples se contentent d’un jet d’eau froide, les plus sophistiqués proposent une eau tiède, un siège chauffé et un séchoir à air chaud.

Voilà maintenant tu en sais un peu plus sur le bidet ! A toi de voir comment tu veux l’utiliser ! 😉

Source: Wikimedia Commons


Papa, dis-moi, c’est quoi une maladie orpheline ?

Oh toi… tu as entendu parler du Téléthon. Le Téléthon est un événement qui permet de récolter de l’argent pour travailler à guérir les maladies génétiques rares. Mais pourquoi certaines sont dites « orphelines » ? Une maladie orpheline est une maladie dont aucune traitement efficace n’a été trouvé. Les seuls médicaments trouvés permettent d’améliorer la qualité de vie du patient. Une maladie rare est une maladie qui touche très peu de personnes, en moyenne moins de une sur 2000. Ainsi, pour la France, on dit qu’une maladie est rare quand elle touche moins de 30000 personnes. Elle peut impacter la vie du porteur de cette maladie ou l’handicaper que ce soit de manière motrice, intellectuelle ou sensorielle. Certaines maladies se développent dès l’enfance, d’autres avec l’âge. Une maladie rare est souvent orpheline. Mais pourquoi ? Tout simplement parce que le développement d’une thérapie pour une maladie rare coûte assez cher et a donc un impact financier important pour les investisseurs. Cela implique pour ces investisseurs un retour qui, vu que la maladie est rare, sera plus long et donc ne sera pas très rentable, et donc les investisseurs n’investissent pas dans les recherches pour un traitement, transformant la maladie dite rare en maladie orpheline. Donc les deux termes « orphelines » et « rares » représentent ainsi un même groupe de maladies. On estime le nombre de ces maladies orphelines entre 6000 et 8000. Certaines maladies rares sont pourtant devenues plus connues par le combat de certaines personnes : la mucoviscidose, le Xeroderma pigmentosum ou maladie des enfants de la lune, la maladie des os de verre, la maladie de Crohn, la maladie de Huntington ou la myopathie de Duchenne. La seule solution pour soigner ces maladies est d’aider la recherche et pour cela, le Téléthon est là alors maintenant, il est l’heure de faire le 36 37.

Maladie orpheline ou comment le Téléthon combat

Source : Wikimedia Commons


Papa, dis moi, comment fonctionne notre imprimante ?

Comme c’est magique de mettre une feuille blanche dans l’imprimante de papa et maman, et de la voir ressortir avec ce qu’on a demandé à l’ordinateur d’imprimer. C’est d’ailleurs comme ça que Papa et Maman t’imprime des feuilles pour tes coloriages.
Mais comment l’imprimante fonctionne exactement ?
Une imprimante est un périphérique permettant de faire une sortie imprimée sur papier des données de l’ordinateur. Elle est caractérisée par sa vitesse d’impression, sa résolution, son temps de préchauffage, sa mémoire, les formats de papiers qu’elle accepte, de son mode de chargement de papier, de ses cartouches ce qui défini souvent son prix. De nos jours, on connecte souvent son imprimante soit par USB, soit par Wifi.

Imprimante_multifonction_A3_Brother

Les types d’imprimantes les plus communs de nos jours sont:
– les imprimantes à jet d’encre :
Elles utilisent le principe d’un fluide chauffé qui produit des bulles.

Les têtes de ces imprimantes sont composées de buses, équivalentes à plusieurs seringues, chauffées entre 300 et 400°C plusieurs fois par seconde.
Chaque buse produit une bulle minuscule qui fait s’éjecter une gouttelette extrêmement fine. Le vide engendré par la baisse de pression aspire une nouvelle goutte.
C’est cette imprimante qui est le plus largement répandue dans nos maisons.
– les imprimantes laser:
Pour obtenir des tirages papiers à faible coût, avec une vitesse d’impression plus rapide tout en gardant une bonne qualité d’impression. En revanche, le coût de telles imprimantes reste élevé.
La technologie utilisée est proche de celle des photocopieurs. Elles sont constituées d’un tambour photosensible qui est chargé électrostatiquement et est capable d’attirer l’encre afin de former un motif qui sera déposé sur la feuille de papier.
– les imprimantes à LED:
Une autre technologie est utilisée et entre en concurrence avec les imprimantes laser : la technologie LED (DEL en français ce qui veut dire diodes électroluminescente).
Le principe de cette technologie est qu’une rampe de diodes électro-luminescentes polarise le tambour au moyen d’un rayon lumineux très fin, permettant d’obtenir de très petits points.
Ces dernières années, on a vu l’arrivée puis la démocratisation des imprimantes 3D. Imagine! Maintenant tu vas pouvoir donner un plan à ton imprimante et elle pourra t’imprimer un objet !

Source: Wikimedia Commons